Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

  Propos du Père Joseph-Marie Verlinde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Marc



Messages : 9
Localisation : France

MessageSujet: Propos du Père Joseph-Marie Verlinde   Mer 17 Fév 2016 - 8:12

Bonjour,

Je pense que vous connaissez bien le Père Joseph-Marie Verlinde de la Famille de St Joseph qui n'a de cesse de dénigrer les pratiques méditatives et particulièrement celles qui selon lui, se croient chrétiennes... J'ai lu il y a longtemps son livre "L'expérience interdite".

Mais savez-vous qu'il a réalisé une vidéo intitulée "La méditation chrétienne de John Main" que l'on peut trouver sur le site de la Famille de St Joseph?
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


De plus, cette vidéo très négative qui vise à retirer tout caractère chrétien à la méditation telle que nous la pratiquons au sein de notre communauté, peut également se découvrir automatiquement dans un choix proposé par youtube à la suite des 2 vidéos qui présentent notre pratique sur le site de la CMMC ! (et que j'ai placées en page 19 sur mon blog Carrefour du Silence
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]).

Qu'en pense l'équipe animatrice de la CMMC? C'est évidemment regrettable. Je tenais à vous le signaler au cas où vous l'ignoriez. Malheureusement je pense qu'on ne peut pas y faire grand-chose?...

Bien amicalement
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Propos du Père Joseph-Marie Verlinde   Mer 17 Fév 2016 - 11:24

Bonjour Morouche,
je connais ces vidéos et ces critiques.

A l'époque où je cherchais à savoir s'il existait une forme de méditation dans la voie chrétienne moderne j'étais tombée en tout premier sur elles. J'avoue que ça avait été un grand choc pour moi même si je ne savais encore rien de la pratique selon John Main.

C'est le ton et l'esprit qui m'avaient heurtée, c'était très vindicatif et plein de négativité.

Ca me blessait sans même que je comprenne pourquoi...

Mais chercher à comprendre justement a été très formateur pour moi et on peut donc dire que Monsieur Verlinde m'aura été utile.

Ca c'est pour mon expérience subjective personnelle, il n'en reste pas moins que tout le monde a le droit d'avoir son propre point de vue, ses propres idées et évidement ses critiques.

Avec le temps j'ai découverts d'autres écrits, d'autres sons de cloche et le discernement est venu petit à petit.

Voici , si tu ne la connais pas déjà , une réponse publiée par la communauté du Québec:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Propos du Père Joseph-Marie Verlinde   Mer 17 Fév 2016 - 11:43

Désolée pour la qualité du copié collé, il y a un couac que je n'arrive pas à résoudre...

Citation :
Commentaires suite aux réflexions
du Père Joseph Verlinde sur la méditation chrétienne



Dans une vidéo que l’on peut trouver sur la Toile (le Net), [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] meditation‐chretienne‐de‐John.html le Père Joseph Verlinde a des réflexions fort critiques sur la méditation chrétienne et l’enseignement du bénédictin John Main. Nous avons cru bon d’exprimer un autre point de vue susceptible d’apporter plus de nuances en regard des propos tenus par le Père Verlinde.

Celui‐ci sème le doute quant à l’enracinement chrétien de la pratique méditative telle que préconisée par le bénédictin John Main et depuis 20 ans par la Communauté mondiale de la Méditation chrétienne.
Pour le Père Verlinde, la méditation chrétienne ne serait que de la méditation hindoue déguisée. Alors, selon lui, il faut décidément s’en distancer et décourager les chrétiens attirés par cette pratique spirituelle.

Voici quelques repères pouvant relativiser les propos que continue de tenir le Père Verlinde propos qui alimentent le soupçon et la peur.

• En plusieurs pays où la méditation chrétienne commence à se développer (Amérique latine, Asie), la méditation chrétienne connaît un accueil favorable de la part des évêques catholiques.

• Dans les pays où la méditation chrétienne a des racines profondes, des évêques, des cardinaux même manifestent un appui évident. Qu’il suffise de mentionner les évêques de Hong Kong ou de Sydney en Australie, le cardinal Walter Kasper d’Allemagne. Il est bien rare que des soupçons ou des réserves sérieuses s’expriment envers la méditation chrétienne. En Australie, l’évêque du diocèse de Townsville a instauré depuis quelques années tout un programme d’initiation à la méditation chrétienne dans toutes les écoles catholiques de son diocèse. C’est là un projet audacieux et innovateur qui est source d’inspiration pour d’autres diocèses du monde. De l’avis de Joseph Verlinde, tous ces responsables d’Église seraient dans l’erreur!

• On pourra lire avec intérêt une lettre rédigée par le Père Laurence Freeman o.s.b. qui a pris la relève depuis la mort du Père John Main en 1982. Cette lettre, adressée aux évêques et aux pasteurs, offre une présentation de la Communauté mondiale de la Méditation chrétienne et de la mission qui est la sienne.

• La tradition de la prière avec un seul mot sacré a un enracinement lointain dans le christianisme. C’est bien loin d’un emprunt à l’hindouisme, à la méditation transcendantale. On aurait avantage à lire avec attention les Conférences 9 et 10 de Jean Cassien, un moine du IVe siècle qui a exercé une influence considérable sur la spiritualité en Occident, pour les siècles qui ont suivi.

Au secrétariat de Méditation chrétienne du Québec, on peut se procurer un livret qui s’intitule Aux sources de l’enseignement de John Main. C’est là la source première de l’enseignement de John Main mais aussi au XIVe siècle, chez un auteur anonyme qui a écrit le Nuage de l’Inconnaissance. Le bénédictin John Main a donc renoué avec cette tradition de la prière qui a marqué pendant plus de dix siècles la vie chrétienne. Il l’a adaptée bien sûr au monde moderne. Le regard rétrospectif sur l’histoire nous rend un grand service pour éviter une généralisation facile. On pourra consulter avec intérêt le site internet meditationchretienne.ca ou le site en anglais de la Communauté mondiale wccm.org

• Pour qui prend le temps et le soin de parcourir les ouvrages du Père John Main, parus en français, Un mot dans le silence, un mot pour méditer ou encore Le chemin de la méditation est à même de confirmer, chez ce maître spirituel, son enracinement dans la tradition chrétienne. Pas d’évidence de syncrétisme !

• L’attitude de méfiance que manifeste Joseph Verlinde envers les religions non chrétiennes rend perplexe. Elle n’apparaît pas en accord avec les enseignements de l’Église catholique que nous retrouvons dans divers documents du Concile Vatican II. L’Église en effet encourage une attitude de respect, de dialogue envers ces grandes traditions spirituelles de l’humanité, la reconnaissance des richesses qui s’y trouvent. Voici quelques extraits de Vatican II qui méritent d’être parcourus et retenus.
« L’Église ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans les religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre qui apportent un rayon de la vérité qui éclaire tous les hommes » Déclaration sur les religions non chrétienne, 1965 (numéro2) ».
Il faudrait ajouter le numéro 16 de la Constitution dogmatique sur l’Église (Lumen Gentium).
« Ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l’Évangile du Christ et son Église et cependant cherchent Dieu d’un cœur sincère et qui, sous l’influence de la grâce, s’efforcent d’accomplir dans leurs actes sa volonté qu’ils connaissent par leurs injonctions de leur conscience, ceux‐là aussi peuvent obtenir le salut éternel. Et la divine Providence ne refuse pas les secours nécessaires au salut à ceux qui ne sont pas encore parvenus, sans qu’il y ait de leur faute, à la connaissance claire de Dieu et s’efforcent avec l’aide de la grâce divine, de mener une vie droite. En effet, tout ce que l’on trouve chez eux de bon et de vrai, l’Église le considère comme un terrain propice à l’Évangile et un don de Celui qui éclaire tout homme, pour qu’il obtienne finalement la vie ».

Constitution dogmatique sur l’ Église (Lumen Gentium), numéro 16.
On peut se référer à la Constitution pastorale l’Église dans le monde ce temps (Gaudium et Spes), numéro 24,1 et 28, 1 et 2.

«Dieu, qui veille paternellement sur tous, a voulu que tous les hommes constituent une seule famille et se traitent mutuellement comme des frères. Tous, en effet, ont été créés à l’image de Dieu, « qui a fait habiter sur toute la face de la terre tout le genre humain issu d’un principe unique » (Actes 17, 26) et tous sont appelés à une seule et même fin, qui est Dieu lui‐même ».

« Le respect et l’amour doivent aussi s’étendre à ceux qui pensent ou agissent autrement que nous en matière sociale, politique ou religieuse. D’ailleurs, plus nous nous efforçons de pénétrer de l’intérieur, avec bienveillance et amour, leurs manières de voir, plus le dialogue avec eux deviendra aisé.
Certes, cet amour et cette bienveillance, ne doivent en aucune façon nous rendre indifférents à l’égard de la vérité et du bien ».

Le Décret sur l’activité missionnaire (Ad Gentes), au numéro 9, écrit :
« Tout ce qui se trouvait déjà de vérité et de grâce chez les nations comme par une secrète présence de Dieu, l’activité missionnaire le délivre des contacts mauvais et le rend au Christ son auteur. Tout ce qu’on découvre de bon semé dans le cœur et l’âme des hommes ou dans les rites particuliers, non seulement ne périt pas, mais est purifié, élevé et porté à sa perfection. »

Voir le numéro 18 du même Décret :
«Les Instituts religieux doivent examiner les traditions ascétiques et contemplatives, dont les germes ont été quelquefois répandus par Dieu dans les civilisations antiques avant la prédication de l’Évangile, peuvent être assumées dans la vie religieuse chrétienne. »

Et le numéro 11 : « Pour que les chrétiens puissent donner avec fruit le témoignage du Christ, ils doivent se joindre aux hommes par l’estime et la charité. Ils doivent être familiers avec leurs traditions nationales et religieuses, découvrir avec joie les semences du Verbe qui s’y trouvent cachées. »

Finalement, il faut retenir cet extrait de Evangeli Nuntiandi, Déclaration du pape Paul VI sur l’évangélisation dans le monde moderne au numéro 53 :
3
« La première annonce s’adresse aussi à d’immenses portions d’humanité qui pratiquent des religions non chrétiennes que l’Église respecte et estime, car elles sont l’expression vivante de l’âme de vastes groupes humains. Elles portent en elles l’écho de millénaires de recherche de Dieu, recherche incomplète, mais réalisée souvent avec sincérité et droiture de cœur. Elles possèdent un patrimoine impressionnant de texte profondément religieux. Elles ont appris à des générations de personnes à prier. Elles sont toutes parsemées d’innombrables « semences du Verbe » (74) et peuvent constituer une authentique « préparation évangélique » (75), pour reprendre un mot heureux du Concile Vatican II emprunté à Eusèbe de Césarée.»
Ces quelques textes tirés du Concile Vatican II manifestent clairement une attitude de respect, d’estime envers ces grandes religions qui font partie du patrimoine de l’humanité. On y sent une ouverture propice à un vrai dialogue, libre de toute attitude d’exclusion!
Puissent les commentaires apportés ici dans ce court texte, suite aux réflexions du Père Joseph Verlinde sur la méditation chrétienne, apporter un éclairage qui fasse preuve de plus de discernement et servir d’encouragement aux chrétiens en recherche d’une voie d’intériorité.
Père Michel Boyer ofm Coordonnateur Méditation chrétienne du Québec
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Jean-Marc



Messages : 9
Localisation : France

MessageSujet: Propos de J-M Verlinde (suite)   Jeu 18 Fév 2016 - 14:24

Merci pour ce document bien détaillé qui conforte ce que je me disais sur bien des points.
C'est curieux cet acharnement du Père Verlinde...

Moi je me dis que dans la mesure où par cette pratique nous manifestons une ferme intention de nous tenir en présence de Dieu et de nous rendre disponible à sa grâce, peu Lui importe la méthode utilisée ou son origine, l'intention est bien là et la suite ne nous appartient pas. A partir de là, nous pouvons lui faire confiance pour "faire le reste" si telle est Sa volonté!...

En quelque sorte on pourrait dire que le Père Verlinde se montre bien négatif et sévère, voire même désobligeant quand il se permet de douter de l'empressement de Dieu à accueillir à bras ouvert notre appel, et cela, quelque soit la forme, même maladroite, que celui-ci pourrait revêtir!...

A ma connaissance le Père Verlinde est bien le seul à mener une telle croisade...
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Propos du Père Joseph-Marie Verlinde   Jeu 18 Fév 2016 - 14:55

Jean-Marc a écrit:

Moi je me dis que dans la mesure où par cette pratique nous manifestons une ferme intention de nous tenir en présence de Dieu et de nous rendre disponible à sa grâce, peu Lui importe la méthode utilisée ou son origine, l'intention est bien là et la suite ne nous appartient pas. A partir de là, nous pouvons lui faire confiance pour "faire le reste" si telle est Sa volonté!...

En quelque sorte on pourrait dire que le Père Verlinde se montre bien négatif et sévère, voire même désobligeant quand il se permet de douter de l'empressement de Dieu à accueillir à bras ouvert notre appel, et cela, quelque soit la forme, même maladroite, que celui-ci pourrait revêtir!...




Ah oui ce que tu dis correspond tout à fait à ce que je ressens et comprend aussi, je suis entièrement sur la même longueur d'onde que toi.


Peut-être que tout simplement monsieur Verlinde n'a pas cette confiance en Dieu, en la Grâce ni dans la valeur de sa propre modeste intention ? Peut-être se juge-t-il lui même très sévèrement et est-il avec lui -même très exigent ? Peut-être qu'au fond de lui il a une image d'un Dieu intransigeant attaché à certaines formes ? Peut-être a-t-il vécu des expériences intérieures pénibles, des peurs et il cherche à s'en protéger( et à en protéger les autres) en restant bien campé dans ce qui est connu etc... Je ne sais pas....


Dernière édition par myriam le Jeu 18 Fév 2016 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Jean-Marc



Messages : 9
Localisation : France

MessageSujet: A propos du P Verlinde (suite)   Jeu 18 Fév 2016 - 15:19

Oui je pense qu'effectivement il a vécu une expérience très négative de la méditation (j'ai lu son livre "L'expérience interdite" il y a longtemps) et il a dû s'en suivre une grande souffrance.
Et cela rejoint et explique mon questionnement dans l'autre rubrique du forum "Pratique de la méditation" sur les possibles effets négatifs de cette pratique. (je vais maintenant m'y rendre pour poursuivre).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Propos du Père Joseph-Marie Verlinde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Propos du Père Joseph-Marie Verlinde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DIABLE, EXORCISME, Père Joseph-Marie VERLINDE
» APPEL À TOUS ! Le Père Joseph Marie Verlinde construit un monastère !
» New-Age, ésotérisme et foi chrétienne, selon Père Joseph-Marie Verlinde.
» Enseignement sur le péché de Père Joseph Marie Verlinde
» L'eugénisme. Éternel retour. (Père Joseph-Marie Verlinde présente son dernier livre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Vie spirituelle :: La méditation : théories et conceptions-
Sauter vers: