Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Quand la méditation est-elle chrétienne?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Isabelle



Messages : 16
Localisation : Haguenau

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Dim 11 Nov 2012 - 17:59

anne a écrit:
il faut respecter la sensibilité de chacun.... certains ont besoin de silence, alors ils ne consultent pas le blog lorsqu'ils sont dans cet état d'esprit
d'autres cherchent et ont besoin de partager.... ces derniers pourront aussi un moment ou un autre désirer le silence plus tard!!!

Oui, il y à des moments où on peut avoir besoin de silence, ou parfois on peut ne pas se sentir réellement disponible, moi je préfère venir un peu plus tard si je ne me sens pas capable de prendre le temps de lire et de répondre Wink . J'ai pu me prendre le temps de bien relire les messages aujourd'hui et je trouve aussi le texte de Christian très intéressant, je retrouve un peu ce que j'ai entendu lors de la conférence "Méditer est-ce bien Chrétien" aux Etats Généraux du Christianisme. Mais en relisant tous les postes, il me reste une question, qu'entendez-vous par "Dieu des Chrétiens"?

christian34 a écrit:

Pour ma part, il m'arrive régulièrement de vivre une rencontre ou un office d'une façon plus intense, et dans ces cadres là, il ne fait aucun doute qu'il s'agit du Dieu des chrétiens.

JM SZUCS a écrit:
Merci Christian pour cette réponse

Oui, il s'agit du Dieu des Chrétiens .

Je ne suis pas sure de comprendre correctement, voulez-vous dire qu'il y aurait un Dieu des Chrétiens, un Dieu des Juifs, des Musulmans... ? C'est peut être bête comme question désolé, mais je ne comprend pas scratch
Revenir en haut Aller en bas
Dad



Messages : 20
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Jeu 28 Fév 2013 - 10:46

Ouïlle ! Au risque de me faire taper sur les doigts virtuellement, pour moi, la méditation n'est pas uniquement chrétienne, ni d'aucune autre religion particulièrement . Car à mon sens, la méditation est au delà et en deça de toutes religions, elle est juste mystique par excellence.
La religion pour moi est comme un habit, et on ne s'habille pas de la même façon en occident qu'en Asie ou au Moyen-Orient, n'est ce pas ? Mais la base de toutes les religions est qu'elles découlent de l'existence et de l'expérience d' un Maitre, un mystique qui parle d'aller chercher Le Seigneur à l'intérieur . . . Il faut se "couvrir" pour sortir dehors, en dehors de nous, dans le monde, et se couvrir pour ne pas " attraper mal ", à la façon de tel ou tel Maitre, Jésus, Mahommet . . . L'important est d'avoir un modèle, un homme fait Dieu, Dieu fait chair, et suivre ses préceptes par foi . . . et au final, se rendre compte que la méditation est une prière intérieure qui demande à être continuelle dans nos vies et qu'elle nous ramène chacun, quelques soit l'habillage, à découvrir Dieu en nous,sous la direction de tel ou tel "illuminé" et que c'est à nous de l'incarner du mieux que l'on peut, avec Sa Grâce bien sur . . .
Mais la foi ne doit pas exclure, il me semble, même si la foi doit être aussi fidélité (car il s'agit pas ici de naviguer d'un Maitre à un autre indéfiniement mais bien de s'accrocher au final fermement au rôcher qui nous était prédestiné ).
C'est le livre d'Edouard Schuré "Les Grands Initiés" (bien que constestable sur certains points) que j'ai lu au sortir de l'enfance, qui a fait résonné en moi ce gout de l'universalité des mystiques.
J'ai alors tellement regrété de n'avoir jamais pu m'asseoir au pied d'un de ces maitres ! ! !
A l'heure d'aujourd'hui, serait-il tellement inconcevable que d'autres saints soient vivants sur cette terre ? Peut être plus en secret, peut-être sans la nécessité d'impacter fortement une civilisation entière, mais avec aussi leurs âmes promis à eux par Notre Seigneur ? Peut-être avec cette faculté de baptiser, d'initier, c'est à dire, de relier nos âmes au Saint-Esprit pour reprendre Le Chemin Sacré qui nous mène à lui ?

Alors, ce serait si inimaginable ? Question . . . sunny
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle



Messages : 16
Localisation : Haguenau

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Jeu 28 Fév 2013 - 13:50

Que dire, si ce n'est un gros merci Dad!! Déjà parce que je n'espérais même plus de réponse à ma question, et parce que ton commentaire fait tout à fait écho en moi. C'est évident que ca fait du bien à l'égo de se dire que la méditation que l'on pratique est uniquement chrétienne et qu'elle nous mènera à coup sur au Dieu de la Bible. Seulement je rappelle que le principe de la méditation assise et silencieuse est inifiniment plus ancien que le Christianisme.

De plus, selon ma foi personnelle, Dieu n'est ni Chrétien, ni Juif, ni Mulsulman, il n'a aucune religion. Il est bien au delà de toute cette organisation humaine, il est au delà de tout, indéfinissable et sans étiquettes.

Je rappel également, que selon la Bible, l'Esprit Saint souffle librement où il veut. Il n'appartient pas au Christianisme ou à une catégorie de personne. Donc, toujours selon ma foi personnelle, considéré qu'un bouddhiste ou un athée ne trouvera jamais rien d'autre que le vide ou en tout cas qu'il ne trouvera jamais Dieu est un jugement qu'il ne nous appartient pas de faire. Il me semble que cela renvoie à un gigantesque manque d'humilité qui est pourtant une valeure chrétienne importante. C'est s'octroyer des connaissances que nous n'avons pas encore à notre niveau.

Je comprends le besoin d'avoir l'assurance d'être sur le seul vrai et bon chemin qui mène au Dieu que l'on nous a appris et que l'on s'imagine dans notre tête, mais malgré tous mes efforts je ne vois dans cette conception aucun souffle de l'Esprit, mais rien d'autre que le cris de l'égo qui exige d'être rassuré.

Je comprendrai que ce que j'écris là puisse choquer et je m'en excuse d'avance ! Je n'expose ici que le simple fruit de mes lectures, méditations et réflexions sans aucune prétention. minirose
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Dim 3 Mar 2013 - 10:20

Merci toutes les deux pour ces très belles réflexions . Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient avoir de choquant ....Au contraire je sens un élan et une intelligence qui vient du coeur de ce même coeur qui m'a attiré vers cette voie chrétienne plutôt que vers une autre .
Celle de Jésus, de celui qui a choqué tout au long de sa vie en s’asseyant avec les pêcheurs pour partager le pain, ce même pain qu'il partagera plus tard avec les disciples en leur recommandant de faire cela en mémoire de lui. La voie du Jésus qui était capable de s'émerveiller et de louer publiquement la foi de tel ou tel païen ou impur (comme le centurion romain, la femme impure interdite de prière etc etc...).

La religion, les religions avant d'être de grands systèmes d'appartenance sont d'abord des voies d'enseignement qui permettent à ceux qui les suivent avec fidélité de relier le haut et le bas , la surface à la profondeur.et réaliser le projet de Dieu pour nous.
Une voie permet de suivre en toute sécurité un enseignement vivant, éprouvé, et authentifié par la réalisation lumineuse et pleine de sagesse de toute une chaine d'humains avant nous de génération en génération;

Ne pouvons nous pas alors tout simplement nous contenter d'être heureux et reconnaissants d'avoir le privilège d'être sur une voie véritable?
Nous le savons nous qui nous connaissons un peu, les pièges sont nombreux et comme l'a dit Sacepe dans un autre sujet le diable rôde toujours près à nous égarer .
Ainsi la réponse à la question "Quand la méditation est-elle chrétienne" peut recevoir une réponse toute simple aussi : elle l'est quand nous la pratiquons en suivant pour nous encourager et nous guider l'enseignement de Jésus le Christ et des maîtres chrétiens qui l'ont pratiquée avant nous .

La question de savoir si Dieu, le Christ et l'Esprit sont présents dans les prières et les méditations de ceux qui n'ont pas de voie ou qui en ont une autre est une toute autre question !
Si vraiment cette question est un problème peut-être faut-il oser la poser au seul habilité à en juger, c'est à dire au Père, au Créateur de chacune de ces personnes Lui-même et attendre Sa réponse.

J'ai lu ce passage de l'Evangile de Matthieu ce matin qui m'a beaucoup inspirée, je le partage avec vous si ça vous dit.

Citation :


1

Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.
2

Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.
3

Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?
4

Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien ?
5

Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère.
6

Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.
7

Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.
8

Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.
9


Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ?
10

Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?
11

Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.
12

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.
13

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
14

Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
15

Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.
16

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
17

Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
18

Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
19

Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
20

C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
21

Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22

Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
23

Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
24

C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
25

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc.
26

Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
27

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison : elle est tombée, et sa ruine a été grande.
28

Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine;
29

car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.


Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Mer 17 Mai 2017 - 21:57

myriam a écrit:
Merci toutes les deux pour ces très belles réflexions . Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient avoir de choquant ....Au contraire je sens un élan et une intelligence qui vient du coeur de ce même coeur qui m'a attiré vers cette voie chrétienne plutôt que vers une autre .
Celle de Jésus, de celui qui a choqué tout au long de sa vie en s’asseyant avec les pêcheurs pour partager le pain, ce même pain qu'il partagera plus tard avec les disciples en leur recommandant de faire cela en mémoire de lui. La voie du Jésus qui était capable de s'émerveiller et de louer publiquement la foi de tel ou tel païen ou impur (comme le centurion romain, la femme impure interdite de prière etc etc...).

La religion, les religions avant d'être de grands systèmes d'appartenance sont d'abord des voies d'enseignement qui permettent à ceux qui les suivent avec fidélité de relier le haut et le bas , la surface à la profondeur.et réaliser le projet de Dieu pour nous.
Une voie permet de suivre en toute sécurité un enseignement vivant, éprouvé, et authentifié par la réalisation lumineuse et pleine de sagesse de toute une chaine d'humains avant nous de génération en génération;

Ne pouvons nous pas alors tout simplement nous contenter d'être heureux et reconnaissants d'avoir le privilège d'être sur une voie véritable?
Nous le savons nous qui nous connaissons un peu, les pièges sont nombreux et comme l'a dit Sacepe dans un autre sujet le diable rôde toujours près à nous égarer .
Ainsi la réponse à la question "Quand la méditation est-elle chrétienne" peut recevoir une réponse toute simple aussi : elle l'est quand nous la pratiquons en suivant pour nous encourager et nous guider l'enseignement de Jésus le Christ et des maîtres chrétiens qui l'ont pratiquée avant nous .

La question de savoir si Dieu, le Christ  et l'Esprit sont présents dans les prières et les méditations de ceux qui n'ont pas de voie ou qui en ont une autre est une toute autre question !
Si vraiment cette question est un problème peut-être faut-il oser la poser au seul habilité à en juger, c'est à dire au Père, au Créateur de chacune de ces personnes Lui-même et attendre Sa réponse.
Dire que le christianisme est la seule voie, c'est une vision avant vatican 2. Car depuis le concile ceux qui sont sauvés ce sont ceux qui suivent l'unique commandement de Jésus et son corollaire: "aimez vous ..." 
Donc, à ce que je comprends, peu importe la religion (ou éventuellement la non religion) des gens, tant qu'ils suivent consciemment ou pas le commandement du Christ, ils peuvent être sauvés. 

Personnellement je vois une grande différence entre les conception occidentales (kabbale, hésychasme, soufisme, un certain hindouisme) et les conceptions orientales (bouddhisme, un autre hindouisme, ...). 
Dans le premier cas quelque soit le rapprochement de l'homme de Dieu, quelque soit son degré de sainteté, jamais il ne fusionnera en Dieu mais restera un enfant indépendant, la vie sur terre étant une sorte d'adolescence des âmes qui leur permet de se séparer du Père, puis, adultes de revenir vers lui mais en restant eux-mêmes.  
Dans le deuxième cas, le but de l'homme est la fusion avec le divin et sa dissolution, sa disparition totale. Il s'agit donc plus d'une recherche de la cessation que de la Vie. 
A part cela je ne vois pas de différences notables hors de différences de technique. 

Donc ma vision est que l'ensemble des religions ont le même but: la divinisation de l'homme (theosis) mais certains en gardant leur personnalité, d'autres en se fondant dans Dieu. Donc a priori une méditation chrétienne devrait faire partie de la première famille. Et bien sur, faire appel au Christ en tant qu'unique médiateur au Père.
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Jeu 18 Mai 2017 - 7:22

Hep a écrit:


Personnellement je vois une grande différence entre les conception occidentales (kabbale, hésychasme, soufisme, un certain hindouisme) et les conceptions orientales (bouddhisme, un autre hindouisme, ...). 
Dans le premier cas quelque soit le rapprochement de l'homme de Dieu, quelque soit son degré de sainteté, jamais il ne fusionnera en Dieu mais restera un enfant indépendant, la vie sur terre étant une sorte d'adolescence des âmes qui leur permet de se séparer du Père, puis, adultes de revenir vers lui mais en restant eux-mêmes.  
Dans le deuxième cas, le but de l'homme est la fusion avec le divin et sa dissolution, sa disparition totale. Il s'agit donc plus d'une recherche de la cessation que de la Vie. 
A part cela je ne vois pas de différences notables hors de différences de technique. 

Donc ma vision est que l'ensemble des religions ont le même but: la divinisation de l'homme (theosis) mais certains en gardant leur personnalité, d'autres en se fondant dans Dieu. Donc a priori une méditation chrétienne devrait faire partie de la première famille. Et bien sur, faire appel au Christ en tant qu'unique médiateur au Père.


Très intéressant . Je ne m'y connais pas assez pour pouvoir comparer ainsi les religions.
Je sais que Laurence Freeman a souvent eu des discussions très profondes avec des bouddhistes dont le Dalaï Lama d'ailleurs.

Il y a ce livre aussi si tu ne le connais pas déjà:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pour en revenir à tes réflexions sur le fait de fusionner (ou non) avec Dieu sans pour autant perdre le temps de cette vie notre personnalité propre ( je résume grossièrement pardon), pour moi ça n'est peut-être pas aussi tranché que ça.

Je n'ai pas fini de réfléchir et d'explorer le sens de certains passages de la Bible.
Je n'ai pas le temps de chercher tous les passages qui m'interpellent à ce sujet, mais tu dois les connaître ce sont ceux en substance où Jésus tente de donner à voir et à entendre que lui et le Père sont Un, que nous aussi sommes Un en lui si toute fois nous demeurons en lui etc etc....

Effectivement comme tu le soulèves peut-t-il s'agir alors de fusion ? La fusion implique une différence en substance de deux matières différentes qui en produisent une nouvelle....
Mais peut-il s'agir aussi d'un rapprochement ( selon ton expression) entre un fils qui conserve son indépendance et un Dieu qui serait extérieur à lui ?
Cette séparation que nous pensons vivre est-elle réelle ou est-elle seulement comme une sorte de croyance erronée ?
Comme le dit Paul sur l'aréopage en réponse à des questions sur ce dieu inconnu dont il parle: nous le connaissons déjà (!), puisque c'est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être.
Ne s'agirait-il pas alors plutôt de tendre vers la réalisation de la Vérité de ce que nous sommes déjà ?

Bien sûr il y a la notion de croissance de l'âme ou de l'être spirituel en nous.
J'aime sur cette voie Chrétienne l'importance donnée à l'incarnation : Dieu se fait chair. C'est beau et profondément troublant.
Paul en parle beaucoup et tente par tout les moyens dont il dispose d'exprimer et de faire comprendre des notions extrêmement subtiles qui résistent souvent à notre petit mental .
Ainsi parle-t-il d'une croissance au sens charnel du mot ou parle-t-il d'une évolution de la conscience qui ferait une sorte de chemin retour de l'identification à la chair à l'identification au Christ .
"Ce n'est plus moi qui vit mais le Christ en moi..."

Evidemment quand Paul dit ça, il le dit avec les mots d'un certain Paul qui a vécu à une certaine époque, dans une certaine culture et qui a eu une histoire personnelle.

C'est le cas de tous les grands sages d'ailleurs de toutes les religions, aucun à ma connaissance n'a pu transmettre et parler, même de dissolution, autrement qu'avec des mots issus de sa culture, d'une histoire et de sa personnalité propre.

La différence serait alors la force de l'identification de ma propre conscience à cette personnalité liée à mon incarnation dans ce corps à un moment donné du temps terrestre.... Si j'y tiens, elle tient; si je la vis en Christ comme étant une des milliards d'expression possible de la Vie, elle se dissout en importance tout en continuant son bonhomme de chemin le temps de la vie de ce corps... C'est ce que je ressens en tout cas...

Et il y a jean qui dit qu' "il faut qu'Il croisse et que je diminue."...


Et la boucle se boucle quand on revient vers cette autre parole de Jésus où il dit que celui qui l'a vu a vu le Père.

  Merci en tout cas pour ces réflexions du matin qui me passionnent aussi.

Very Happy Nous avons du pain sur la planche!
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Jeu 18 Mai 2017 - 14:23

myriam a écrit:
Très intéressant . Je ne m'y connais pas assez pour pouvoir comparer ainsi les religions.
Je sais que Laurence Freeman a souvent eu des discussions très profondes avec des bouddhistes dont le Dalaï Lama d'ailleurs.

Il y a ce livre aussi si tu ne le connais pas déjà:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pour en revenir à tes réflexions sur le fait de fusionner (ou non) avec Dieu sans pour autant perdre le temps de cette vie notre personnalité propre ( je résume grossièrement pardon), pour moi ça n'est peut-être pas aussi tranché que ça.

Je n'ai pas fini de réfléchir et d'explorer le sens de certains passages de la Bible.
Je n'ai pas le temps de chercher tous les passages qui m'interpellent à ce sujet, mais tu dois les connaître ce sont ceux en substance où Jésus tente de donner à voir et à entendre que lui et le Père sont Un, que nous aussi sommes Un en lui si toute fois nous demeurons en lui etc etc....

Effectivement comme tu le soulèves peut-t-il s'agir alors de fusion ? La fusion implique une différence en substance de deux matières différentes qui en produisent une nouvelle....
Mais peut-il s'agir aussi d'un rapprochement ( selon ton expression) entre un fils qui conserve son indépendance et un Dieu qui serait extérieur à lui ?
Cette séparation que nous pensons vivre est-elle réelle ou est-elle seulement comme une sorte de croyance erronée ?
Comme le dit Paul sur l'aréopage en réponse à des questions sur ce dieu inconnu dont il parle: nous le connaissons déjà (!), puisque c'est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être.
Ne s'agirait-il pas alors plutôt de tendre vers la réalisation de la Vérité de ce que nous sommes déjà ?

Bien sûr il y a la notion de croissance de l'âme ou de l'être spirituel en nous.
J'aime sur cette voie Chrétienne l'importance donnée à l'incarnation : Dieu se fait chair. C'est beau et profondément troublant.
Paul en parle beaucoup et tente par tout les moyens dont il dispose d'exprimer et de faire comprendre des notions extrêmement subtiles qui résistent souvent à notre petit mental .
Ainsi parle-t-il d'une croissance au sens charnel du mot ou parle-t-il d'une évolution de la conscience qui ferait une sorte de chemin retour de l'identification à la chair à l'identification au Christ .
"Ce n'est plus moi qui vit mais le Christ en moi..."

Evidemment quand Paul dit ça, il le dit avec les mots d'un certain Paul qui a vécu à une certaine époque, dans une certaine culture et qui a eu une histoire personnelle.

C'est le cas de tous les grands sages d'ailleurs de toutes les religions, aucun à ma connaissance n'a pu transmettre et parler, même de dissolution, autrement qu'avec des mots issus de sa culture, d'une histoire et de sa personnalité propre.

La différence serait alors la force de l'identification de ma propre conscience à cette personnalité liée à mon incarnation dans ce corps à un moment donné du temps terrestre.... Si j'y tiens, elle tient; si je la vis en Christ comme étant une des milliards d'expression possible de la Vie, elle se dissout en importance tout en continuant son bonhomme de chemin le temps de la vie de ce corps... C'est ce que je ressens en tout cas...

Et il y a jean qui dit qu' "il faut qu'Il croisse et que je diminue."...


Et la boucle se boucle quand on revient vers cette autre parole de Jésus où il dit que celui qui l'a vu a vu le Père.

  Merci en tout cas pour ces réflexions du matin qui me passionnent aussi.

Very Happy Nous avons du pain sur la planche!

En effet, quand on va vers Dieu, il faut être attentif à ne pas trop "modéliser Dieu" ce qui n'est pas possible pour nous simples humains. Nous ne pouvons qu'en avoir un petit aperçu de la lumière et même cela est incroyable pour nous. 

J'ai fait une petite recherche sur internet et j'ai trouvé ce lien: http://www.carmel.asso.fr/La-meditation-chretienne.html 
Ecrit par une personne qui a 2 ou 3 notions de théologie   0009

Le texte est long et j'ai pas encore tout lu, mais il est ouvert à la méditation et reconnait surtout les techniques de respiration/coeur/etc... comme bénéfiques si elle permettent une méditation chrétienne.  Par contre il y a des mises en garde diverses dont je pense la question de ne pas croire qu'en temps que créature, on puisse redevenir un avec le créateur. En tout cas texte très intéressant. 

Ma compréhension est que Dieu est à la fois extérieur et intérieur (voir le très beau logion 3 de l'apocryphe de Thomas). Mais la manière dont je le comprends est que Dieu a mis une partie de son esprit en nous (voir le souffle de vie de la genèse). Ce souffle est enfermé au plus profond de notre âme et nous n'en avons pas conscience (à moins de faire silence ... et ainsi d'avoir des oreilles pour l'entendre). Si on arrive à faire silence, alors notre conscience (symbolisée par la partie masculine, la terre) se rends compte de cette existence potentielle enfuie dans l'âme (symbolisé par la partie féminine, l'eau). La mariage entre l'esprit et l'âme qui ne font plus qu'UN (c'est le mariage symbolique que nul homme ne peut dissoudre) donne naissance au Fils de l'Homme. Et le temple où né le Fils est ... le corps ("détruisez ce temple ... et je le rebâtirait en 3 jours"). Dans ce sens l'arrivée du fils né de l'union de notre âme et de notre conscience coïncide avec l'avènement du royaume en nous et notre apocalypse intérieure (révélation). Ainsi notre apocalypse intérieure peut approcher pour certains élus avant leur mort sans l'atteindre, pour les autres seulement après, la mort permettant d'avoir le silence nécessaire pour découvrir notre âme. Car qui a vu le Fils, a aussi vu le Père au plus profond de son âme. Après cette apocalypse, nous nous transformons en autre chose (voir St. Paul et la graine qui ne soupçonne pas la plante qui va surgir de sa disparition). 

Pour moi ce qui est vraiment intéressant est que notre création ressemble à un père qui se donne en nous. Mais sans qu'il ne nous éloigne de lui, pourquoi voudrions nous grandir et être indépendants alors que nous avons la félicité dans l'amour du Père? Pourquoi un enfant s'éloignerait de sa mère pour créer sa propre vie, alors qu'il est tellement bien ? Ca arrive car il est poussé de l'intérieur par l'adolescence ... 
La vie sur terre est une sorte d'adolescence qui permet d'oublier qui nous sommes vraiment, de douter, de chercher, de pécher, de nous repentir, bref de grandir. Et une fois que nous sommes grands en esprit, nous pouvons retourner vers le Père mais avec un amour différent, véritable et non pas un amour de dépendance. Les Christ en se faisant chair, a parcouru tout ce chemin jusqu'à son apocalypse sur la croix quand il a dit "tout est accompli". Contrairement à nous qui ne sommes pas capables d'arriver à notre apocalypse complète durant notre vie, Le Christ, Fils de Dieu a pu le faire. Cette apocalypse a menée à la résurrection lorsqu'il est revenu, mais pas sous la même forme, puisque son corps n'était plus graine, mais arbre de Vie. 

Le plus beau dans le Christianisme est bien cet apparent paradoxe entre un être d'une infinie puissance qui est le tout et dont tout est en lui et l'incarnation de son fils dans la basse condition qu'est la notre pour subir les épreuves qui sont les nôtres et nous montrer la voie vers notre Père. A la fois puissant et amour fragile, en dehors de l'espace et en nous, hors du temps et incarné dans l'histoire, ...  voilà le plus beau des mystères.

Et la méditation doit être un chemin de retour vers notre Père, dans l'humilité et l'amour véritable. La voie où on arrive à faire suffisamment silence pour entendre Celui qui est au plus profond de nous. Des pas vers notre apocalypse. Car "cette génération ne passera point avant que tout cela n'arrive" .... en chacun de nous.
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Jeu 18 Mai 2017 - 21:55

Merci beaucoup Hep pour cette très belle mise en mots de ta compréhension.
C'est très nourrissant pour moi.
Il est bien ton pseudo ; celui qui interpelle, qui attire l'attention Razz!

Merci aussi pour ce texte du très grand théologien .
Très riche et clair .
J'ai eu quelques fois en lisant des réactions d'incompréhension ou d'agacement : l'emploi très fréquent à certains moments du mot "éternité" ou de toute "éternité" comme ici :
Citation :
Pour s’approcher de ce mystère de l’union à Dieu, que les Pères grecs appelaient divinisation de l’homme, et pour saisir avec précision les modalités selon lesquelles elle se réalise, il faut tenir compte avant tout du fait que l’homme est essentiellement créature et qu’il reste tel pour l’éternité, de sorte qu’une absorption du moi humain dans le moi divin ne sera jamais possible, pas même dans les états de grâce les plus élevés.


Et ce réflexe typiquement catholique de vouloir toujours tout inscrire dans orthodoxie trinitaire et les sacrements me semble parfois forcé .....
Je suis protestante en partie de naissance ça doit être un atavisme iconredface   938619

Mais bon au de la de ces réactions épidermiques  c'est passionnant et ça sonne juste pour moi.

J'ai relevé ces extraits :


Citation :
19. Il conviendra donc d’interpréter correctement l’enseignement des maîtres qui recommandent de « vider » l’esprit de toute représentation sensible et de tout concept, en maintenant toutefois une aimante attention à Dieu, de sorte qu’il y ait en celui qui prie un vide qui peut alors être rempli par la richesse divine. Le vide dont Dieu a besoin est celui du renoncement au propre égoïsme, pas nécessairement celui du renoncement aux réalités créées qu’il nous a données et au milieu desquelles il nous a placés. Il n’y a pas de doute que dans la prière, on doive se concentrer entièrement sur Dieu et exclure le plus possible les choses du monde qui enchaînent notre égoïsme. Saint Augustin est sur ce point un maître insigne : si tu veux trouver Dieu, dit-il, abandonne le monde extérieur et rentre en toi-même. Toutefois, poursuit-il, ne demeure pas en toi-même, mais surpasse-toi, car tu n’es pas Dieu : Lui est plus profond et plus grand que toi. « Je cherche sa substance dans mon âme, et je ne la trouve pas ; j’ai toutefois médité sur la recherche de Dieu et, tendu vers lui, à travers les choses créées, j’ai cherché à connaître les perfections visibles de Dieu ». « Demeurer en soi-même » : voilà le vrai danger. Le grand Docteur de l’Église recommande de se concentrer en soi-même, mais aussi de transcender le moi qui n’est pas Dieu, mais une créature. Car Dieu est bien en nous et avec nous, mais il nous transcende dans son mystère.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Sam 20 Mai 2017 - 13:36

Je n'y avais pas pensé pour le pseudo ... mais c'est clair que l'attention occupe une très grande place pour moi  Wink donc ça tombe bien.

Pour le texte, en effet, j'ai l'impression que le message est que quoi qu'il arrive la créature n'est pas Dieu et ne peut pas le devenir. Seul le Fils, l'Esprit et le Père sont Dieu. 

Après je comprends que le coté un peu "ex-catedra" des affirmations puisse parfois apparaître comme trop absolu. Disons que de naissance je suis en partie orthodoxe donc je comprends. De l'autre coté, même si tout le monde n'est pas censé suivre tout ce qui est dit, je pense qu'il est important d'avoir un socle solide qui permet aux croyants de suivre la voie. Pour moi l'Eglise est comme un arbre qui a ses racines dans la tradition mais qui tends vers le ciel. Les branches plus hautes seront plus sensibles au souffle de l'esprit, les branches plus basses seront plus rigides et proches de la tradition, mais le tout est un même arbre. Cet arbre prends le temps pour grandir mais lentement mais surement il arrive à la lumière. L'expérience protestante à montré que sans tronc, l'arbre devient un champ d'arbustes avec chacun sa compréhension et sa doctrine propre. Je pense qu'il y a près de 30000 dénominations en tout  tournerchaise

Sinon peut être des questions: est-ce que la méditation chrétienne est réservée aux catholiques ou bien est-ce ouvert à tous les chrétiens ? Il y a-t-il des différences réelles avec l'hésychasme orthodoxe à part le mot à répéter ? J'ai l'impression que les deux se basent sur Jean Cassien.
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Sam 20 Mai 2017 - 17:19

Hep a écrit:


Pour le texte, en effet, j'ai l'impression que le message est que quoi qu'il arrive la créature n'est pas Dieu et ne peut pas le devenir. Seul le Fils, l'Esprit et le Père sont Dieu. 
Oui mais pour moi il faudrait affiner ce qu'on entend par "créature", de quel point de vue l'abordons nous, en théorie , en concept ou en étant relié à l'expérience de vie que nous faisons en tant que créature ?

Citation :
 

Sinon peut être des questions: est-ce que la méditation chrétienne est réservée aux catholiques ou bien est-ce ouvert à tous les chrétiens ? Il y a-t-il des différences réelles avec l'hésychasme orthodoxe à part le mot à répéter ? J'ai l'impression que les deux se basent sur Jean Cassien.
Concernant les différences entre Hésychasme et cette forme de méditation je ne saurais pas en parler . Je peux juste dire que c'est toujours la première qui est et a été ma première inspiration.

Sinon non évidemment la méditation chrétienne n'est la propriété de personne ! Dans les groupes de méditation comme aux retraites ou aux rencontres vient absolument qui veut pour peu qu'il soit tenté par l'expérience de cette méditation telle qu'elle est proposée dans cet enseignement.

Si quelques fois l'un ou l'autre demande à quelqu'un quelle est sa voie, sa religion ce sera dans un esprit de curiosité fraternelle et d'interêt pour la personne.
J'ai l'expérience de mon amie athée, puis agnostique qui m'a accompagné dès le début de notre petit groupe de campagne. Aujourd'hui j'ai déménagé et c'est elle qui, fidèlement, est en charge d'animer ce groupe très vivant et épanoui minirose.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Sam 20 Mai 2017 - 23:22

Hasard de lecture de ce soir heureux41 


Citation :
Les différences, comme les opposés, ne trouvent leur résolution ultime qu'en Dieu dont l'infinie simplicité contient tout.


Laurence Freeman, La voie de la contemplation, Ed. Le Passeur, 2014, p.37


Citation :
En rencontrant ceux qui croient différemment et en se ralliant à eux, nous découvrons dans l'espace même de la différence le mystère d'un fondement commun.


Laurence Freeman, La voie de la contemplation, Ed. Le Passeur, 2014, p.39
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Dim 28 Mai 2017 - 21:05

myriam a écrit:


Sinon non évidemment la méditation chrétienne n'est la propriété de personne ! Dans les groupes de méditation comme aux retraites ou aux rencontres vient absolument qui veut pour peu qu'il soit tenté par l'expérience de cette méditation telle qu'elle est proposée dans cet enseignement.

Si quelques fois l'un ou l'autre demande à quelqu'un quelle est sa voie, sa religion ce sera dans un esprit de curiosité fraternelle et d'interêt pour la personne.
J'ai l'expérience de mon amie athée, puis agnostique qui m'a accompagné dès le début de notre petit groupe de campagne. Aujourd'hui j'ai déménagé et c'est elle qui, fidèlement, est en charge d'animer ce groupe très vivant et épanoui minirose.

Merci pour la réponse. 

Content de voir que la méditation n'est pas liée à une pratique précise. Je sais que l'hésychasme implique une pratique orthodoxe. Par contre je vois moins bien comment une personne athée peut faire une méditation chrétienne alors qu'il faut passer par le Christ pour aller vers le Père. Cela implique de croire en Dieu a priori ...
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Lun 29 Mai 2017 - 8:05

Hep a écrit:


Content de voir que la méditation n'est pas liée à une pratique précise. Je sais que l'hésychasme implique une pratique orthodoxe. Par contre je vois moins bien comment une personne athée peut faire une méditation chrétienne alors qu'il faut passer par le Christ pour aller vers le Père. Cela implique de croire en Dieu a priori ...

Je ne peux parler qu'à partir de ma propre expérience et concernant l'Hésychasme il se trouve que c'est l'enseignement qui a été le plus décisif dans ma vie et qui continue à me porter.  Il m'a touché au coeur avec une puissance que je ne saurais exprimer.
 Pourtant au moment où je l'ai rencontré je n'avais aucune pratique chrétienne et je ne suis toujours pas orthodoxe Smile .

Quand à mon amie, j'ai dit qu'elle avait accepté de commencer à méditer avec moi alors qu'elle était encore athée puis petit à petit agnostique..... Dieu seul sait quel étiquette lui coller aujourd'hui Wink .

Tu dis "il faut passer par le Christ pour aller vers le Père".
Comment comprenons nous cette phrase? S'agit-il d'un préalable de croyance en des concepts ? Ou s'agit-il de mots qui disent une réalité vécue ?

Qui d'autre que  l'Esprit Saint, que le Christ peut attirer quelqu'un à son enseignement ?
Qui d'autre peut nous donner le goût, le courage parfois, la persévérance, la fidélité à pratiquer cette assise quotidienne en sa Présence silencieuse ?

Pour moi dans ce domaine les mots ne font que tenter vainement de mettre en boite l'extraordinaire merveille de l'oeuvre de la Grâce .
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Lun 29 Mai 2017 - 11:10

myriam a écrit:


Je ne peux parler qu'à partir de ma propre expérience et concernant l'Hésychasme il se trouve que c'est l'enseignement qui a été le plus décisif dans ma vie et qui continue à me porter.  Il m'a touché au coeur avec une puissance que je ne saurais exprimer.
 Pourtant au moment où je l'ai rencontré je n'avais aucune pratique chrétienne et je ne suis toujours pas orthodoxe Smile .

Quand à mon amie, j'ai dit qu'elle avait accepté de commencer à méditer avec moi alors qu'elle était encore athée puis petit à petit agnostique..... Dieu seul sait quel étiquette lui coller aujourd'hui Wink .

Tu dis "il faut passer par le Christ pour aller vers le Père".
Comment comprenons nous cette phrase? S'agit-il d'un préalable de croyance en des concepts ? Ou s'agit-il de mots qui disent une réalité vécue ?

Qui d'autre que  l'Esprit Saint, que le Christ peut attirer quelqu'un à son enseignement ?
Qui d'autre peut nous donner le goût, le courage parfois, la persévérance, la fidélité à pratiquer cette assise quotidienne en sa Présence silencieuse ?

Pour moi dans ce domaine les mots ne font que tenter vainement de mettre en boite l'extraordinaire merveille de l'oeuvre de la Grâce .

Du coup l'hésychasme m'a aussi touché comme une méditation authentique des pères du désert. Et surtout m'a montré qu'on étaient pas obligé d'être hindou ou soufi pour faire ce genre de méditation. Mais j'avais lu que si on suit cela avec un prêtre ou autre guide orthodoxe, il risque de demander d'être orthodoxe. Si on le pratique seul, évidement, Dieu ne demande rien, sauf de lui laisser un peu de place. 

Pour ton amie, je me posait juste la question car si on prie le Christ mais qu'on croient pas en lui, cela me parait bizarre. Après, si en commençant, cela permet à certain de (re)découvrir le Christ, alors c'est tant mieux. En tout cas je me réjouis que les gens soient très ouverts !
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Lun 29 Mai 2017 - 12:22

Hep a écrit:

Du coup l'hésychasme m'a aussi touché comme une méditation authentique des pères du désert. Et surtout m'a montré qu'on étaient pas obligé d'être hindou ou soufi pour faire ce genre de méditation. Mais j'avais lu que si on suit cela avec un prêtre ou autre guide orthodoxe, il risque de demander d'être orthodoxe. Si on le pratique seul, évidement, Dieu ne demande rien, sauf de lui laisser un peu de place. 

Pour ton amie, je me posait juste la question car si on prie le Christ mais qu'on croient pas en lui, cela me parait bizarre. Après, si en commençant, cela permet à certain de (re)découvrir le Christ, alors c'est tant mieux. En tout cas je me réjouis que les gens soient très ouverts !
Oui  , il faut dire que j'ai souvent espéré rencontrer en chair et en os un guide spirituel sur cette voie..... Ca ne s'est pas fait mais il est bien possible qu'alors j'aurais pu être amenée à devenir orthodoxe . Je ne saurais sans doute jamais. Very Happy

Concernant mon amie ça parait en effet bizarre quand on y "pense" je crois.
Quand on se rapproche de notre vécu concret ça devient beaucoup moins étrange. Et moins encore quand on a pu discuter et échanger à propos de nos parcours respectifs avec toutes sortes de gens.

Moi aussi j'ai vécu ça .  Je ne suis pas née croyante , je ne sais même pas si je le suis aujourd'hui d'ailleurs .
Je préfère parler de foi.

Au début c'est une drôle de petite vibration dans le coeur à l'évocation de Jésus par exemple, ou la lecture de certains textes etc...
Un petit quelque chose qui pousse à écouter quand même, qui fait lever en nous une étrange envie d'avoir confiance, d'essayer pour voir puis d'y revenir.
 Ca fait écho avec une sorte d’espérance secrète et diffuse très intime et familière même si elle n'a jamais encore été mise en lumière et en mots.

Les Evangiles sont truffés de récits de rencontres entre Jésus et des païens qui ne croyaient pas en Dieu ou qui avaient des croyances erronées. Ils l'ont suivi quand même, ils l'ont écouté, ils lui ont obéi , ils l'ont reconnu , sans avoir la moindre notion des nuances du catéchisme d'aujourd'hui .
Je trouve ce mystère bouleversant de beauté....
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Hep



Messages : 9
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   Lun 29 Mai 2017 - 19:56

Merci pour ce témoignage. C'est très touchant. Et pour moi c'est le véritable sens de "je suis la voie, la vérité et la vie".
Au delà des la lettre qui tue, le véritable esprit qui guérit des écritures rappelle sans cesse la même Loi, la seule qui est là dans nos cœurs depuis que nous sommes. Cet appel présent en nous que nous sommes trop occupés pour entendre, trop aveugles pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la méditation est-elle chrétienne?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la méditation est-elle chrétienne?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Méditation Quotidienne : La véritable identité chrétienne
» La religion chrétienne est la vraie religion; elle est sainte et parfaite
» John Main et la méditation chrétienne
» Foi juive/foi chrétienne
» La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple. On disait aussi autrefois Hypapante. Elle commémore la Présentation de l'enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification (ou les relevaille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Vie spirituelle :: La méditation : théories et conceptions-
Sauter vers: