Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Mar 24 Avr 2012 - 18:44

EVOLUTION (cf "le grand livre de l'ennéagramme": Evoluer avec l'ennéagramme p295)

L'étude de l'ennéagramme m'a aidé à déterminer que c'est du type 5 (alpha) que je me rapproche le plus. Comme je l'expliquais précédemment, j'ai ainsi pu y voir plus clair sur la problématique de mon type et notamment sur mon chemin de désintégration ("ego"), comme sur mon chemin d'intégration ("essence") et ceci dans chacun des trois centres.



Au plan des principes il convient dès lors de privilégier un cheminement vers l'essence (spirale ascendante) tout en travaillant à:

Casser les automatismes de son type (prendre conscience de ses auto-hypnoses )


Casser son identification à l'ego-Connexion à l'essence et niveaux supérieurs (identité, Dieu).

Cela est à rapprocher de la citation du P. Ugeux que j'ai retenue dans " Ma pratique du Notre Père ".




CRITERES D'UN VRAI CHEMIN DE MATURATION INTERIEURE



(Bernard UGEUX - La Vie N° 3042 du 18/12/2003)
1- La liberté intérieure

- par rapport à mon ego qui veut toujours avoir, savoir, pouvoir plus

- par rapport à des modèles de conformité qui seraient imposés de l'extérieur



2- Le consentement au réel

Il y a ce que je peux changer et ce que je ne peux pas changer. La prière n'est pas une fuite de la réalité mais assume le réel, même douloureux.



3- A l'opposé de toute démarche narcissique, la prière conduit à une plus grande gratuité dans les relations, à des rapports plus fraternels avec les autres



4- (chrétiens) La "configuration au Christ" en agissant et en aimant comme lui. Relations de filialité, d'intimité et de confiance avec Dieu.





Ne rejoint-on pas ainsi la nécessité de la méditation?.

"Le renoncement à la toute-puissance va faire émerger le désir d'une véritable vie dans l'Esprit. Elle est proposée à tous et va permettre d'éviter une forme de foi parfois desséchée et uniquement intellectuelle. Celui qui vit dans l'Esprit a en lui une vie, une chaleur, quelque chose de la vie de Dieu qui transparaît dans le moindre de ses actes. Il rend Dieu présent partout où il passe; il témoigne d'un nouveau mode d'être sans même ouvrir la bouche." (Simone Pacot; Reviens à la vie p103)








Une intuition m'est ensuite venue de relier le premier commandement ("-Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toutes tes forces et de tout ton esprit.") avec les trois centres de l'ennéagramme (émotionnel, instinctif et mental) et d'y joindre la problématique de mon type.

C'est sur ces bases que j'ai ainsi tenté une synthèse (que j'ai appelée mon "tableau de bord"):





Commandement


"Tu aimeras ton Dieu de...

CENTRE

Essence

EGO
(auto-hypnose)


...tout ton coeur



Emotionnel


Désintéressement
Traverser mes émotions et sentiments en toute sécurité
Altérité: compassion
Joie de vivre

avarice,isolation
enfouissement des émotions
peur de vivre


...toutes tes forces


Instinctif

Vivre ma fécondité dans la paix et l'unité de l'être
Simplicité: laisser mon énergie se libérer
Altérité: Service
devenir visible, courage d'être moi

peur émotionnelle du monde extérieur
répugnance à agir


...tout ton esprit.


Mental

"Sois, Vis et laisse moi faire"
Omniscience au service des autres
Altérité: connaissance de l'autre

compulsion: éviter le vide intérieur
détachement (manque d'espérance)


































Spirituel et psychologique sont fortement imbriqués. Par exemple, dans ma réflexion sur le Notre Père, à la question: "Que souhaites-tu que soit le règne de Dieu sur toi ?", c'est ce tableau qui me vient en tête....



Finirai-je par cette réflexion.....?



"Le rôle du chrétien n'est pas de juger ou de condamner le monde. Il comprend que dans un monde intrinsèquement impermanent, qui se transforme constamment sous ses yeux, tout homme, en fait, est un étranger. On a beau chercher à le nier, personne sur cette terre ne vit dans une "ville éternelle". La conversion nous aide à nous voir tels que nous sommes. Au lieu de supprimer la liberté, elle l'augmente. Nous pouvons alors choisir librement qui nous voulons être: des vagabonds désespérés sur la surface de la Terre, ou des pélerins d'espoir dans le royaume spirituel."

(Laurence Freeman, osb - Jésus, le maître intérieur p208)



<p>
Revenir en haut Aller en bas
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Dim 24 Mar 2013 - 13:30

D'une
très ancienne tradition nous parvient cette histoire des deux loups
intérieurs
:






Un
homme âgé dit à son petit-fils, venu le voir très en colère contre un ami qui
s'était montré injuste avec lui:


"Laisse-moi
te raconter une histoire….Il m'arrive aussi, parfois, de ressentir de la haine
contre ceux qui se conduisent mal et n'en éprouvent aucun regret.


Mais
la haine t'épuise, et ne blesse pas ton ennemi.


C'est
comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure.


J'ai
souvent combattu ces sentiments."


Il
continua: "C'est comme si j'avais deux loups à l'intérieur de moi :


-
Le premier loup est bon et ne me fait aucun tort. Il vit en harmonie avec tout
ce qui l'entoure.


Il
est toujours curieux, attentif et prêt à rendre service. Le cœur plein de compassion,
il manifeste sa joie de vivre partout où il passe.


Il
combat uniquement lorsque c'est juste de le faire, et il le fait de manière
équitable.


- Mais l'autre loup, ah ! il est à la fois plein de colère
et plein de peurs. Par moments on le voit en rage contre n'importe qui, sans
raison; il jalouse la terre entière sans pouvoir penser et pourtant sa colère
ne change rien.


A
d'autres moments il a peur de tout, se ferme à tout, n'entreprend rien, s'isole
dans sa tour en ruminant ses chimères….


Il
est parfois très difficile de vivre avec ces deux loups à l'intérieur de moi,
parce que tous deux veulent dominer mon
esprit."


Le
garçon regarda attentivement son grand-père dans les yeux et demanda:
"Lequel des deux l'emporte, grand-père
?"


Le
grand-père sourit et répondit
doucement: "Celui que je nourris"…..


(Sagesse
amérindienne)






Cette
histoire me fait revenir à l'outil de connaissance de soi qu'est l'ennéagramme,
notamment ce chemin de "désintégration" auquel me conduit mon ego ; mais aussi cet autre
chemin "d'intégration" vers mon essence, comme que le dit le Père
Jean-Luc Souveton de Saint-Etienne:


"L'ennéagramme
m'invite à découvrir qu'au-delà de ma personnalité, il y a ce que je suis en
profondeur, mon essence, ce que certains appellent l'image de Dieu."


("La Vie" du 3 Janvier 2013, p18 - interview
Etienne Séguier)





Rejoins-t-on aussi cette
dualité enracinée en chacun de nous et qu'exprime si bien Saint Paul ?:


-
"Effectivement, je ne comprends rien à ce que je fais: ce que je veux je
ne le fais pas, mais ce que je hais je le fais"… (Romains 7:15)


-
"Ce n'est plus moi qui vis mais le Christ qui vit en moi"…(Galates
2:20)





Ceci
me fait rebondir sur ces extraits du P. Laurence Freeman, osb:


« Je
ne vis plus, mais le Christ vit en moi. » Saint Paul, en décrivant ainsi
son état transpersonnel, de dépassement de l’ego, est-il un bouddhiste ou un
panthéiste ? Qui était le Je qui ne vivait plus ? Qui est le moi où
ne vit plus que le Christ, image parfaite du Dieu invisible ? Questions
importantes, questions sans fin. Cependant, on ne se les pose qu’après
l’événement, car tant que dure l’état d’union, toute question, toute pensée,
est consumée par la pure présence de « Celui qui est vraiment »… (Un
Monde de silence,
« Onzième lettre »)








"La
méditation consiste à vivre le moment du Christ comme John Main l’avait si
profondément compris. Le but n’est pas de penser au Christ tel qu’il était ou
tel qu’il reviendra, mais d’être avec lui maintenant et être transformé en son
être. Ce n’est pas un moment historique statique, mais un flux, un
épanouissement et un dévoilement du mystère de l’Être même…





"Pratiquer
la méditation est le seul moyen d’apprendre quel est le sens de la méditation
et que celui-ci va au-delà de ce qu’imaginent ceux qui veulent en retirer un bénéfice
à court terme, et bien plus encore, ceux qui pensent qu’en méditant, quelque
chose va se produire. En apprenant à méditer, nous comprenons peu à peu comment
nous devons dire le mantra, et la manière dont nous disons le mantra ressemble
beaucoup à notre manière d’être, notre manière d’aimer, et notre manière
d’aimer jour après jour." (extrait du Bulletin trimestriel de
janvier 1997.)






….C’est
la pauvreté d’esprit, la pureté de cœur ; l’état des Béatitudes ; la
vie en Christ… C’est l’état dans lequel le mental se fond dans le cœur, non pas
pour quelques instants intemporels mais de façon permanente et inébranlable.
Telle la flamme d’une bougie dans l’air immobile. Tel l’homme qui bâtit sa
maison sur le roc du vrai Soi et non sur le sable de l’ego. (Un Monde de silence, « Onzième
lettre »).
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Jeu 28 Mar 2013 - 14:38

Juste un petit mot Michel pour te remercier de ces partages ...Je n'ai pas de commentaire à faire, je lis simplement et je me laisse entrainer dans le sillage des profondeurs de ta méditation.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Isabelle



Messages : 16
Localisation : Haguenau

MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Sam 25 Mai 2013 - 10:06

Je tiens également à remercier Michel Very Happy . J'ai justement entendu parler de l'ennéagramme il y a quelques temps, et ca semble effectivement très intéressant. Je ne me suis pas encore pris le temps de vraiment lire à ce sujet, mais je pense que ca vaut la peine de le faire.

Les citations sont à retenir aussi, surtout celle de Laurence Freeman. Ces termes de "moment du Christ" me parle beaucoup. On peut en retirer de profondes réflexions. On sent surtout que cette notion de "Christ" n'est pas enfermé dans des concepts ou des représentations. Je trouve cela très beau. minirose
Revenir en haut Aller en bas
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Ma »feuille de route »….   Mer 15 Avr 2015 - 14:13

Bonne chance, Isabelle dans le chemin que tu empruntes… !   Pour ma part j’ai trouvé une très riche complémentarité entre ennéagramme et  méditation.
                Après quelques mises au point supplémentaires, j’en suis arrivé à ce que j’ai appelé ma « feuille de route » (exigeante, mais salutaire).
                « Il ne me reste plus » ( euphémisme !!!) qu’à passer à l’exécution….



MON CHEMIN…MA "FEUILLE DE ROUTE"
______________________________________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
___________________________________________________________________________




                    Ego  <–> Vrai Moi (essence)…..On rejoint cette dualité enracinée en chacun de nous et qu'exprime bien Saint Paul :

Désintégration "     - "Effectivement, je ne comprends rien à ce que je fais: ce que je veux je ne le fais pas, mais ce que je hais je le fais"… (Romains 7:15)

Intégration "           -"Ce n'est plus moi qui vis mais le Christ qui vit en moi"  (Galates 2:20)



« Sans pour autant négliger les multiples propositions actuelles de développement personnel et de thérapies, il s’agit pour le chrétien qui veut vivre une vie de sauvé de choisir cette forme de croissance humaine qui consiste à déployer l’immense héritage qu’est la vie du Fils au-dedans de lui, à accueillir en permanence du Père lui-même son être et son agir de fils bien-aimé. »

(P. Bernard Bastian « Vivre en Homme sauvé » p50 – Ed des Béatitudes)

__________________________________________



Tableau de bord perso (Ennéagramme Type 5 ) – Chemin de conversion



Commandement
"Tu aimeras ton Dieu de...
CENTRE
Essence : à quoi je suis appelé
EGO : ce qui m’enferme
(auto-hypnose)
 
...tout ton coeur
 
Emotionnel
(ressenti)
Vertu : Détachement, générosité
Traverser  mes émotions et sentiments en toute sécurité
Altérité: compassion
Joie de vivre
 
Passion : Avarice (tps, besoins perso…)
enfouissement (amnésique) des émotions
peur de vivre
 
...toutes tes forces
 
Instinctif
(action)
Fruit de l’Esprit : Sagesse
Oser - Agir
Vivre ma fécondité dans la paix et l'unité de l'être
Simplicité: laisser mon énergie se libérer Altérité: Service
devenir visible, courage d'être moi
 
 
Tentation, piège : Isolement, dissociation
peur émotionnelle du monde extérieur
répugnance à agir
 
...tout ton esprit.
 
Mental
 
Conviction dans la foi : Abandon à l’Esprit
Etre veilleur : Vivre l’instant présent
Ecouter mes intuitions
Omniscience au service des autres
"Je suis ton Père, je t’aime et t’ai créé pour que tu sois heureux.
Sois, Vis et    ….. laisse-moi faire
                       ….. laisse-toi faire"
 
 
Idée fixe, obsession : Savoir, comprendre
compulsion: éviter le vide intérieur
 
























____________________________________________________________



Méditation perso (Prière du cœur)
Ma pratique
NB. Au point de vue spirituel, un besoin réel de mon profil (Ennéagramme type 5) appelle certainement à privilégier  la "prière du cœur".

Extrait de "Ma pratique du Notre Père"  (télécharger sur: Ma pratique du NP   )  :
Prier comme l'on respire …. ( recherche vers la permanence et l'instantanéité de la prière).
A l'origine de cette prière, il y a une association:

*une méditation sur le Notre Père d'abord (celle-ci est indispensable pour apaiser toutes nos tempêtes

intérieures), à l'issue de laquelle je me suis demandé: "quels sont les deux sentiments dominants que j'ai éprouvés ?"

.La réponse ne s'est pas faite attendre:

  * la tendresse, particulièrement dans: "Notre Père (Abba)…"; "pardonne-nous …."

  * la plénitude aussi ("Que ton règne…"; "Que ta volonté…"; "Donne-nous…")

*un support physique ensuite. Je n'ai rien inventé: d'autres traditions y ont pensé bien avant nous (la Philocalie orthodoxe, le Tonglen tibétain...) et ont trouvé que le cycle respiratoire est un support idéal. Celui-ci est piloté par notre inconscient qui opère en "toile de fond" et nous apporte en silence, discrètement, cet oxygène indispensable à notre vie.

Il ne reste plus qu'à lier les deux, c'est à dire "ancrer" la prière sur le cycle respiratoire. Le résultat est celui-ci:


- Phase d'inspir -
En même temps que mes poumons s'emplissent d'air, je formule cette prière:
"Viens, Esprit, à tout instant et quoi qu'il arrive".
(Oeuvrons ensemble à l'avènement de ton règne)
     Le sentiment dominant que j'éprouve est la plénitude, la sérénité.


- Phase d'expir - (cette phase est généralement plus longue)
Quand mes poumons se relâchent, je formule ce triple appel:
Père,... Père,... Père.... ...avec le sens suivant:
-"Père, prends pitié du pécheur que je suis, ne m'abandonne pas !" (prière du coeur du Pèlerin Russe)
-"Père, donne-moi seulement une miette de ta Lumière, ta Force et ton Amour de la vie"
-"Père, tel que je suis et comme je le peux,...
        .…je t'aime (Aide-moi à ce que cela soit…de tout mon coeur, de toutes mes forces et de tout mon esprit)     et je m'en remets à toi",
    qui s'accompagne d'un sentiment de chaude tendresse, gratitude, abandon, lâcher prise, confiance, joie de vivre.
Simultanément je renvoie vers mon environnement (intérieur et extérieur) tout le pouvoir réparateur de cette tendresse, bonheur chaleureux, confiance.
 
Cette association se fera par la répétition en respiration consciente. L'ancrage sera réalisé en constatant que dès que je prends conscience de ma respiration, ma prière y est automatiquement "accrochée". J'y associe aussi le mantra: "Abba" (je reste persuadé que ce mot-prière, que l'on trouve à plusieurs passages sensibles de l'Evangile, était pratiqué par Jésus) .
Puis-je souhaiter que cette prière, que j'appelle mon Notre Père instantané et permanent, m'accompagne dans chacun de mes souffles (et particulièrement le dernier) ? Je crois que cela est possible….
__________________________________________________________

 
Mon Recentrage Quotidien (matin et soir)



Il commence par une méditation de 15 à 20 minutes, selon les conseils des pères John Main et Laurence Freeman,osb
(La Méditation Chrétienne), avec pratique de mon mantra.
Il se poursuit par une mise en perspective (projet pour la nouvelle journée, bilan de la journée écoulée) en y intégrant les éléments de mon  tableau de bord ainsi que les activités que je note généralement sur une feuille d’éphéméride, et ceci dans l’esprit du conseil de Simone Pacot (l’Evangélisation des Profondeurs)[size=16][size=13] : faire de sa vie l’œuvre [/size]de Dieu et pas seulement des œuvres  pour Dieu…

____________________________________________________________________________
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Une demande permanente…   Ven 5 Juin 2015 - 15:32

Une demande permanente…
Luc 11, 5 à 10
«  Jésus leur dit encore : « Supposons que l’un de vous ait un ami et aille le trouver en pleine nuit pour lui demander : ’Mon ami, prête-moi trois pains : un de mes amis arrive de voyage, et je n’ai rien à lui offrir.’
 Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ’Ne viens pas me tourmenter ! Maintenant, la porte est fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner du pain’,
 moi, je vous l’affirme : même s’il ne se lève pas pour les donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.

 Eh bien moi, je vous le dis : Demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et il vous sera ouvert ; car quiconque demande, reçoit ; et celui qui cherche, trouve ; et à celui qui frappe, il sera ouvert . »


         Ma demande devient ainsi très simple, presque triviale, mais en même temps je fixe la barre très haut :


« Dire (vivre) mon mantra (« Abba ») comme Jésus lui-même le disait (le vivait) »

        

         J’ai l’impression que tout le reste n’est que littérature….


Citations :
        
        "Le message central du Nouveau Testament est, nous en avons la conviction, qu’il n’existe à vrai dire qu’
une prière, et que cette prière est celle du Christ. C’est une prière qui se poursuit jour et nuit dans nos cœurs. Je ne peux la décrire que comme le torrent d’amour qui circule constamment entre Jésus et son Père. Le Saint Esprit est ce torrent d’amour. " John Main – Le chemin de la méditation
        

        "La merveilleuse beauté de la prière, c'est que l'ouverture de nos coeurs est aussi naturelle que l'ouverture d'une fleur. De même qu'une fleur s'ouvre et s'épanouit si nous la laissons être, de même si nous nous contentons d'être, simplement, si nous devenons et restons silencieux, nos coeurs ne peuvent pas ne pas s'ouvrir : l'Esprit ne peut pas ne pas se déverser dans tout notre être, c'est pour  cela que nous avons été créés." John Main,( Letters from the heart)::
 


 
          "Le monde a besoin de contemplatifs aux esprits ouverts et courageux quelle que soit leur forme de religion – bouddhistes, hindouistes, juifs ou musulmans. Chacune fait face à son défi particulier de retrouver et de rétablir le contact avec son noyau spirituel. Le christianisme a besoin de chrétiens contemplatifs, qui partent de leur expérience de ce centre et portent la parole d’un évangile unificateur dans un monde blessé tenté par l’autodestruction.
           La mission fait partie de la vie du disciple chrétien : aller et parler de l’expérience de la foi. Et quand la foi est forte, la conversion n’est pas le but de la mission. Elle est l’oeuvre de l’Esprit, non un projet humain. La mission du chrétien contemporain est donc essentiellement contemplative et conduira à dialoguer plutôt qu’à voler des brebis. Les contemplatifs se font à partir d’une vie qui se nourrit de foi pure. "
Laurence Freeman
, (o.s.b.) extrait de First Sight : The Experience of Faith, Londres,Continuum, 2011, p. 7 et 8.
 
         "Être en bonne santé mentale et équilibré, c’est connaître le contexte dans lequel on vit. Cette sorte de connaissance nous rend sensible à la présence de Dieu dans tout notre environnement. La méditation nous enseigne, de la seule manière certaine possible, par l’expérience, que la présence de Dieu n’est pas extérieure à nous. Elle est intérieure parce que c’est la présence qui constitue et maintient le fondement le plus intime de notre être. Quand on sent cela, on ne cherche plus la présence de Dieu dans les apparences ou par des moyens transcendants... On ne cherche plus à posséder ou à manipuler Dieu. Mais on est saisi par sa présence, intérieurement et extérieurement, parce qu’on sait que la présence imprègne tout, qu’elle est le fondement de tout ce qui est. "
John Main
(o.s.b.), extrait de Monastery Without Walls: The Spiritual Letters of John Main, /« The Oceans of God » (Les océans de Dieu), Canterbury Press, Londres, 2007, p. 224-226.
 
         "Le mot de prière nous amène à ce point d’immobilité qui permet à la flamme de l’être de briller. Il nous enseigne ce que nous savons mais avons tendance à oublier : nous ne pouvons pas vivre la vie en plénitude si elle n’est pas fondée sur une raison d’être sous-jacente. La vie a une signification et une valeur ultimes qui ne se découvrent réellement que dans la silencieuse stabilité de l’être, qui est notre enracinement essentiel en Dieu.
     ….Selon sa destinée particulière, chacun d’entre nous doit découvrir la vérité fondamentale sur lui-même. Enracinés en Dieu, nous devons être ouverts à l’amour qui nous sauve de l’illusion et de la superficialité. Nous devons vivre de cette sainteté personnelle infinie que nous détenons en tant que temples de l’Esprit Saint. Découvrir que le même Esprit qui créa l’univers réside en nos cœurs, et, en silence, donne à tous sa tendresse, tel est le but de toute vie. "  Extrait de John Main osb, Word Made Flesh, “Integrity”, Londres, DLT, 1993, p. 55-56
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Ven 5 Juin 2015 - 18:48

Merci beaucoup Michel. Ca résonne très fortement en moi en ce moment. Oui tout le reste n'est que littérature ( même si à d'autres moments c'est bien utile j'en suis consciente). fleur
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Une voie (voix) de sérénité   Dim 27 Sep 2015 - 20:01

         J’ai trouvé ce texte dans la page centrale du livret 2015-16 du Mouvement Chrétien des Retraités. Il est du pape Jean XXIII et cette leçon de sagesse  répond très bien à la nécessité de vivre le jour d’aujourd’hui:






Décalogue de la sérénité
St Jean XXIII



1-               Rien qu’aujourd’hui,
j’essaierai de vivre exclusivement la journée sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie.
2-               Rien qu’aujourd’hui,
je porterai mon plus grand soin à mon apparence courtoise et à mes manières : je ne critiquerai personne et ne prétendrai redresser ou discipliner personne si ce n’est moi-même.
3-               Je serai heureux rien qu’aujourd’hui,
dans la certitude d’avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l’autre monde mais également dans celui-ci.
4-               Rien qu’aujourd’hui,
je m’adapterai aux circonstances, sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs.
5-               Rien qu’aujourd’hui,
je consacrerai dix minutes à la bonne lecture, en me souvenant que, comme la nourriture est nécessaire à la vie du corps, la bonne lecture est nécessaire à la vie de l’âme.
6-               Rien qu’aujourd’hui,
je ferai une bonne action et n’en parlerai à personne.
7-               Rien qu’aujourd’hui,
je ferai au moins une chose que n’aurai pas envie de faire : et si j’étais offensé, j’essaierais que personne ne le sache.
8-               Rien qu’aujourd’hui,
j’établirai un programme détaillé de ma journée. Je ne m’en acquitterai peut-être pas entièrement, mais je le rédigerai. Et je me garderai de deux calamités : la hâte et l’indécision.
9-               Rien qu’aujourd’hui,
je croirai fermement, même si les circonstances prouvent le contraire, que la bonne providence de Dieu s’occupe de moi comme si rien d’autre n’existait au monde.
10-          Rien qu’aujourd’hui,
je ne craindrai pas. Et tout spécialement je n’aurai pas peur d’apprécier ce qui est beau et de croire en la bonté.



                 Je suis en mesure de faire le bien pendant douze heures, ce qui ne saurait pas me décourager, comme si je pensais que je dois le faire toute ma vie durant.





Sans commentaire…il suffit de le vivre




PS. J’ai découvert qu’il est facile d’accéder aux interventions d’un utilisateur enregistré X : il faut cliquer sur son nom, puis activer l’onglet « statistiques » de l’écran : « tout à propos de X » qui le concerne. Activer alors « trouver tous les sujets où X a participé ».
En ce qui me concerne j’ai réuni en un dossier unique les trois sujets « mon chemin 1 …2 …3 » téléchargeable sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Vieux ou ...Agés ?   Mar 16 Fév 2016 - 16:14

Une problématique semblable à celle de " l'histoire des deux loups intérieurs...", qui concernerait plutôt les retraités, mais ….combien de jeunes sont mentalement déjà « vieux » ?






Vieux ou âgés… ??


Comment se fait-il qu'avec la retraite, certains deviennent simplement « âgés »,  
alors que d'autres deviennent «vieux » ?  
C’est parce qu'être âgé, c'est différent qu’être vieux. 

Alors que l’âgé pratique le sport, la découverte, les voyages,  le vieux se repose.  
Alors que l’âgé a de l'amour à donner,  le vieux accumule les jalousies et les rancœurs.

Alors que l’âgé fait des plans pour son futur, le vieux n'a que la nostalgie du passé.
Alors que l'agenda de l’âgé comprend surtout des lendemains, le calendrier du vieux ne contient que des «hier»

Alors que l’âgé apprécie les jours à venir, le vieux souffre du peu de jours qui lui restent.
Alors que l’âgé fait des rêves en dormant, le vieux fait des cauchemars.

Il n'est pas question pour moi, pour nous, d'être vieux.
Nous pouvons être âgés, peut-être,
mais nous ne voulons pas être vieux,
car, nous avons tant d’amour à donner,
tant de projets à réaliser,
tant de choses à faire,

Que nous n’avons ni le droit ni le désir d’être vieux.
En tous les cas, c’est ce que je vous souhaite, à toutes et à tous, pour ces prochaines années !
(auteur inconnu)
Revenir en haut Aller en bas
Barbara



Messages : 1
Localisation : Bois le Roi 77590

MessageSujet: Ma pratique du Notre Père   Lun 21 Mar 2016 - 10:57

Merci Michel pour ces partages que je trouve inspirants et avec lesquels je me sens en résonance. Je me suis permise de copier (en citant la source) ta réflexion sur le Notre Père pour l'envoyer à "mon" groupe de méditation comme thème de notre prochaine réunion mensuelle du GPS (Groupe de Partages Spirituels).
Et au passage bonjour aux participants du forum, que je découvre avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   Mar 22 Mar 2016 - 19:55

Barbara a écrit:

Et au passage bonjour aux participants du forum, que je découvre avec plaisir.

Bienvenue à toi Barbara et merci pour ces gentils mots. Une belle pensées pour les personnes de ton groupe aussi minirose .
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Michel



Messages : 34
Localisation : 38 Isère

MessageSujet: Ma pratique de ....ce que je crois....   Mar 13 Sep 2016 - 20:56

Comme c’est la rentrée…,et avant que ce forum n’entre définitivement dans le silence, j’avais éprouvé le besoin de faire le point, comme le titre le suggère, sur certains thèmes qui me paraissent importants, mais aussi de me demander… « et maintenant, concrètement, qu’est-ce que j’en fais ? ».
                Un danger sournois me parait être en effet de laisser les choses aller naturellement  à vau l’eau, en cessant d’être  en recherche , sans me fixer un but à atteindre, un sommet à gravir… et constater ensuite, hélas bien trop tard, que  le résultat effectif aura été l’enkystement de mon Ego… !
                En fait, la plupart des textes que j’ai repris étaient déjà éparpillés sur ce forum, au gré des  différents sujets qui y ont été évoqués lors des interventions des uns ou des autres. Au fil du temps et de mon évolution, des idées sont venues nourrir mon dialogue interne, des concepts se sont précisés et des synthèses plus ou moins partielles ont pu être faites, souvent en reprenant des idées déjà énoncées précédemment, mais avec un nouvel éclairage.
                C’est ainsi que j’ai choisi les thèmes suivants :
Ce que je crois
     en matière de……. Conduite de la vie

                              Psychologie et spirituel

                              Notre combat intérieur

                              Méditation chrétienne – Prière du coeur     -Mantra

                              Œuvre de Dieu ou œuvre pour Dieu… ?

                              Nécessité d’une ascèse
 
Ce document est téléchargeable à la page :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il faut certes s’accrocher un peu, mais je crois, au moins pour moi, que le jeu (et l’enjeu…) devrait en valoir la chandelle !....?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon chemin 3 : Un essai de synthèse ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Télérupteurs : essai de synthèse d'une discussion et sondage
» Humilité, humilité, chemin de sainteté...
» essai NGC6960 ST8300C
» [astrologie]signe tibétain: votre chemin de vie sur terre
» Approbation définitive des statuts du Chemin néocatéchumenal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Présentations :: Les influences décisives sur mon chemin-
Sauter vers: