Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Thomas Merton "Semences de contemplation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Jeu 16 Jan 2014 - 11:08

Je suis entrain de relire Thomas Merton qui est sans conteste un de mes auteurs préférés, un de mes maîtres en fait.
Je ne résiste pas à la démangeaison de le partager avec vous  Smile . Chaque fois c'est pareil, ça me bouleverse, me réveille (parfois un peu brutalement d'ailleurs) , ça me décape, m'enseigne et élève mon esprit .
Une bénédiction.
Le livre que je lis de lui en ce moment c'est "Semences de contemplation"

Citation :
« Ce livre est de ceux qui, dans un monastère, s’écrivent presque tout seuls. Peut-être est-ce la raison pour laquelle on en écrit relativement si peu. […] Il exprime les préoccupations de presque tous les contemplatifs, selon leurs tempéraments et leurs personnalités. Il n’a d’autre objet ou d’autre idéal que ce qui devrait être l’aboutissement habituel de la vie chrétienne de la grâce, et par conséquent tout ce qui est dit ici peut s’appliquer à tous, moines ou laïcs. »

Th. M.


Composé de libres considérations sur la nature, l’esprit, les moyens et les buts de la contemplation, la solitude, la connaissance de soi, la foi, la sagesse, etc., ce livre est une tentative moderne pour dire ce qu’est la prière contemplative et ce qu’elle n’est pas, à savoir, tout d'abord, une recette pour évacuer ses problèmes.

Petite biographie :

Fr Bernard de Clairvaux a écrit:

THOMAS MERTON
MOINE, ECRIVAIN ET PROPHETE
par Fr. Bernard de Clairvaux

Merton est l’une des figures spirituelles les plus humaines et les plus attachantes de son siècle. Homme de paradoxe, vivant à la fois de solitude et d’engagements au sein des combats de ce monde, il est en fait l’homme d’un seul but: l’union à Dieu et la communion aux hommes.

‘Je naquis le 31 janvier 1915, à l’ombre des Pyrénées, libre à l’image de Dieu et prisonnier de ma nature violente et égoïste, à l’image du monde. (…) C’était l’époque où, à quelques centaines de kilomètres de la maison, au fond de tranchées boueuses, des hommes pourrissaient parmi les chevaux morts et les canons brisés.’

Ainsi commence 'La nuit privée d’étoiles'. L’autobiographie de Thomas Merton eut un retentissement mondial dans les années 50 et n’a pas cessé d’être rééditée depuis. Ce qui fait la grande valeur de La nuit privée d’étoiles, c’est sa sincérité qu’on a pu comparer à celle des Confessions de St Augustin. Merton a quitté les hommes mais il les rejoint par ses très nombreux ouvrages et leur dit: ‘Je voudrais vous parler comme un autre vous-même…’


Suite ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ici c'est Barnard Dürel qui parle de lui :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Encore une page intéressante pour savoir qui il était :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je vais voir si je trouve des extraits .


Dernière édition par myriam le Jeu 16 Jan 2014 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Jeu 16 Jan 2014 - 16:27

Extraits :
Thomas Merton a écrit:
« O mon frère, le contemplatif n’est pas celui qui a des visions passionnées de chérubins transportant Dieu sur leur char imaginaire, il est simplement celui qui s’est risqué dans un désert de l’esprit au-delà du langage, au-delà des idées, en ce lieu où Dieu se trouve dans la simplicité de la confiance pure, c’est-à-dire dans l’oubli de notre propre imperfection et de notre misère, afin de ne plus avoir notre esprit rivé sur lui-même, et comme cramponné, comme si penser nous faisait exister.

Dès lors, le message du contemplatif ne sera pas de vous dire d’aller chercher votre joie dans la jungle du langage et des problèmes qui entourent Dieu aujourd’hui.
Que vous le compreniez ou non, Dieu vous aime, Il est présent en vous, Il vit en vous. Il demeure en vous, vous appelle, vous sauve et vous offre un entendement et une lumière qui ne ressemblent à rien de ce que vous avez pu trouvé dans les livres ou entendu dans les sermons.
Le contemplatif n’a rien à vous dire si ce n’est pour vous assurer, que si vous osez pénétrer votre propre silence et si vous osez avancer sans crainte dans la solitude de votre propre cœur, et si vous courez le risque de partager cette solitude avec l’autre, qui est seul et cherche Dieu en vous, alors vous arriverez jusqu’à la lumière et cette capacité de comprendre, au-delà des mots et des explications, ce qui est trop proche pour qu’on l’explique.
Trop proche, car c’est l’union intime, au plus profond de votre cœur, de l’Esprit de Dieu et du centre le plus secret de votre être, en sorte que vous et Lui, vous ne faites plus, en toute vérité, qu’un seul Esprit. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Jeu 16 Jan 2014 - 17:31

Citation :
Transcription de l’intervention improvisée lors de cette conférence.

Je suis venu vous transmettre le petit message d'espoir suivant : il y aura toujours des gens qui oseront chercher en marge de la société, qui n'auront pas besoin de reconnaissance sociale, qui ne seront pas dépendants de la routine sociale et qui préféreront toujours larguer les amarres et prendre des risques. Et s'ils sont loyaux envers leur appel intérieur, envers leur vocation, envers le message qu'ils ont reçu de Dieu, la communication est possible entre ces personnes au niveau le plus profond.

Et le niveau le plus profond de la communication n'est pas la communication mais la communion. La communion se passe de mots, elle est indicible, elle se situe au-delà de la parole et des concepts. Non que nous découvrions une nouvelle unité. Nous découvrons une unité antérieure, très ancienne. Mes chers frères, nous ne faisons déjà qu'un, même si nous imaginons qu'il en va autrement. Ce qu'il nous faut recouvrer, c'est notre unité originelle. Il nous faut devenir ce que nous sommes déjà.

Thomas Merton
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Jeu 16 Jan 2014 - 18:02

Citation :
«Se détacher des choses, ce n’est pas élever des contradictions entre les “choses” et Dieu, comme si Dieu était une “chose” dont les créatures seraient les rivales. Nous ne nous détachons pas des choses pour nous attacher à Dieu; mais plutôt de nous-mêmes pour tout voir et nous servir de tout en Dieu et pour Lui. Bien des esprits ascétiques et sincèrement tournés vers le bien ne comprennent absolument pas cette perspective entièrement nouvelle. Il ne peut rien y avoir de mauvais dans ce que Dieu a créé, et rien de ce qu’Il a créé ne peut faire obstacle à notre union à Lui. C’est en nous qu’est l’obstacle, dans le besoin tenace que nous avons de maintenir à tout prix notre volonté individuelle et égoïste. Et c’est lorsque nous rapportons tout à ce moi extérieur et faux que nous nous séparons de la réalité de Dieu. Ce moi devient notre dieu et nous aimons tout pour l’amour de lui, nous servant pour ainsi dire de tout pour adorer cette idole, notre moi imaginaire. C’est alors que nous pervertissons les choses ou plutôt que nos rapports avec elles se corrompent. Nous ne les rendons pas mauvaises, mais nous nous en servons pour augmenter l’attachement que nous portons à notre moi illusoire»

Thomas Merton, Semences de contemplation, p. 24-25.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Beatrice

avatar

Messages : 6
Localisation : Belgique

MessageSujet: THOMAS MERTON   Dim 19 Jan 2014 - 14:36

Bonjour,

Je viens de temps en temps sur le Forum et tout ce que je viens de lire sur T. Mertons m'invite à partager avec vous cet extrait.
Thomas Mertons a écrit un livre qui ne quitte pas ma table de nuit depuis plusieurs années. C'est aussi un de mes auteurs préférés.

Extrait de : "Nul n'est une île" (Ed. du Seuil page 105)

Tout homme cherche d'abord a être en paix avec lui-même. Or nous ne trouvons pas naturellement le repos en nous. Il nous faut apprendre à nous accueillir avant de pouvoir communiquer avec Dieu et les hommes. Celui qui n'est pas en paix avec lui-même projette forcément ses conflits intérieurs sur ceux avec lesquels il vit, et étend autour de lui une zone contagieuse de conflits. Même lorsqu'il veut faire du bien aux autres ses efforts sont vains, puisqu'il ne sait même pas se faire du bien à lui-même. Dans ses moments d'idéalisme éperdu il décide de rendre les autres heureux ; mais il ne peut les écraser que sous son malheur personnel. Il cherche à se trouver en faisant le bonheur des autres et se donne tout entier à cette tâche ; mais il n'en retire que ce qu'il a mis : sa confusion, son effritement, son malheur. Nous ne pourrons être en paix avec nous-mêmes en étant satisfait de tout ce que nous faisons. Pour nous établir dans le calme de notre être nous devons apprendre à nous détacher des résultats de notre activité.


Voilà ce que cela m'inspire : Méditer ne doit en aucun cas être une fuite face à nous-même, une illusion que nous avons résolu nos problèmes ou fragilités.

Fraternellement

Béatrice
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Dim 19 Jan 2014 - 16:30

Beatrice a écrit:
Bonjour,

Je viens de temps en temps sur le Forum
Oui Béatrice je vois parfois ton nom apparaître sur le forum et c'est chaque fois un plaisir et un sentiment de communion en souvenir de ces belles retraites où nous avons eu l'occasion d'être ensembles .
Merci beaucoup pour cette extrait, moi aussi je lis et relis ce livre de Thomas Merton.
Ca sonne toujours si clair et juste en moi .

Th. Merton a écrit:
Même lorsqu'il veut faire du bien aux autres ses efforts sont vains, puisqu'il ne sait même pas se faire du bien à lui-même. Dans ses moments d'idéalisme éperdu il décide de rendre les autres heureux ; mais il ne peut les écraser que sous son malheur personnel

Il m'est arrivé plusieurs fois dans ma vie d' avoir une conscience claire de ça pour moi. C'est un peu douloureux sur le coup mais ça a chaque fois été en même temps un stimulant puissant pour continuer à chercher la bonne direction....
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Beatrice

avatar

Messages : 6
Localisation : Belgique

MessageSujet: Thomas Merton   Lun 20 Jan 2014 - 14:56

Coucou Myriam,

Merci pour ton message... Moi aussi je repense souvent à ces rencontres où nous avons pu partager le meilleur de nous-même et un peu de ce silence précieux.
J'aime beaucoup parcourir le forum. Contrairement à ce que certains pouvaient penser, c'est un outil intéressant et où je peux trouver un écho à mes propres tâtonnements. Je ne te cacherai pas que j'ai eu un long passage à vide où rien que le mot méditation me faisait dresser les cheveux sur la tête...
Je viens de relire le message de Père Laurence et je suis touchée par les mots qu'il dit et surtout lorsqu'il nous rappelle que le plus important est la simplicité.
Redevenir comme un enfant qui s'émerveille... Dans la médiation, il n'y a rien d'intellectuel... Se laisser envahir et baisser sa garde personnelle...pour faire de la place à l'Autre...
Merci pour tout ce que tu donnes dans la gestion du forum.

A très bientôt je l'espère


Béa
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Mar 21 Jan 2014 - 15:33

Beatrice a écrit:

J'aime beaucoup parcourir le forum. Contrairement à ce que certains pouvaient penser, c'est un outil intéressant et où je peux trouver un écho à mes propres tâtonnements.
Merci pour cette remarque ça fait du bien. J'avoue que concernant le forum il y a eu bien des moments de doute et de grande solitude  Very Happy . Il y a si peu de participation active ! Ce qui m'oblige à mettre bien plus mon grain de sel partout que je ne l'aurais souhaité et que ne m'en sens capable. Mais ça va maintenant, je fais comme je peux ,je tiens compte aussi du fait qu'il y a du passage quand même et que finalement, par essence même, ce forum est destiné à ceux qui veulent se vouer au silence  Wink .


Béatrice a écrit:
Je ne te cacherai pas que j'ai eu un long passage à vide où rien que le mot méditation me faisait dresser les cheveux sur la tête...
Oui ...J'ai connu ça.
Je crois que ce sont des moments importants à vivre pleinement aussi.
Peut-être que ça n'est pas de la méditation dont nous nous sommes découragées, peut-être que ça n'est pas la méditation qui a provoqué ces crises aiguës d'allergie mais tout ce qui, sans que nous nous en soyons rendu compte, s'y est rajouté, tout le faux et l'inutile qui est venu discrètement la parasiter.
On peut voir alors ces crises comme des périodes d'auto-nettoyage salutaires et d'obscure maturation dans le secret.

Béatrice a écrit:
Je viens de relire le message de Père Laurence et je suis touchée par les mots qu'il dit et surtout lorsqu'il nous rappelle que le plus important est la simplicité.
Redevenir comme un enfant qui s'émerveille... Dans la médiation, il n'y a rien d'intellectuel... Se laisser envahir et baisser sa garde personnelle...pour faire de la place à l'Autre...
La preuve de ce que je dis plus haut est là : quand on en sort ça donne cette sagesse humble, cette sensibilité lumineuse comme celle qui suinte de ce que tu partages là et qui fait du bien à celui qui lit.

C'est ça aussi qui fait que nous pouvons tous tout entendre les uns des autres, en toute simplicité. heureux41 
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Beatrice

avatar

Messages : 6
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Jeu 23 Jan 2014 - 1:21

Merci Myriam pour cette écoute et les réponses que tu donnes avec tant de générosité et de justesse...Cela donne du baume au coeur... minirose


Béa
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   Ven 24 Jan 2014 - 11:02

JM SZUCS a écrit:
Concernant Thomas Merton,quelque chose me chagrinne,mais il se peut que je ne comprenne pas bien.
Le texte dont il est fait référence est bien celui de quelque de notre époque.

Que vient faire Bernard de Clairvaux?

Merci pour la réponse .

Je viens de vérifier tu as parfaitement raison JM c'est très bizarre cette source que je cite et qui est censée être écrite par un certain Frère Bernard de Clairvaux au 20 ème siècle   scratch !
Naïvement j'avais cru qu'il a existé un tel frère portant le même nom à cette époque mais je n'en trouve pas trace sur internet.
Bizarre .... Very Happy  Merci d'avoir repéré le couac.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thomas Merton "Semences de contemplation"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas Merton "Semences de contemplation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARRIGHI (Jean-Thomas) Duc de Padoue - Général de division
» Saint Thomas et commentaire du jour "Heureux ceux qui croient sans avoir vu"
» Prière de Saint Thomas à la Mère très douce
» Y a-t-il eu évolution de la pensée de saint Thomas ?
» Saint Thomas Apôtre et commentaire du jour "Sois croyant et sois mon apôtre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Bibliothèque :: Les oeuvres qui nous ont marqués-
Sauter vers: