Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Voeux 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Voeux 2014   Dim 22 Déc 2013 - 12:11

Eric Clotuche a écrit:
Chères méditantes, Chers méditants,

En cette période de Noël, prélude à une nouvelle année, j’ai plaisir à vous transmettre ces quelques mots.
Vous retrouverez en version condensée ce même message dans l’éditorial du prochain bulletin, mais je souhaitais adresser mes vœux à chacun de vous en particulier.

Fraternellement, dans l’espoir de vous rencontrer à l’une ou l’autre occasion.

Éric Clotuche
Coordinateur national





Un pèlerinage

C’est ainsi que nous désignons, au sein de notre Communauté, la voie de prière dans laquelle nous sommes engagés. Cette appellation est-elle justifiée ?

À l’origine, les motifs d’entreprendre pareille expédition étaient exclusivement religieux : on se rendait sur un lieu saint pour faire pénitence, rendre grâce, intercéder, louer, prier, etc. Aujourd’hui, on se lance sur les chemins avec des intentions similaires, mais il en existe bien d’autres, qui sont nouvelles.
Outre un retour à Dieu ou un temps de prière plus intense, certains y cherchent un retour à eux-mêmes, une période de discernement, une prise de recul par rapport à leur quotidien, un désencombrement, un retour à l’essentiel ... D’autres l’entreprennent comme une randonnée, une occasion de faire de l’exercice physique, de se remettre en forme, de s’aérer. On peut encore le considérer comme un bain de nature, une opportunité de découvrir des pans entiers d’art et d’histoire, un temps de liberté ou de convivialité ...

Quelles que soient les motivations, tous y trouveront des bienfaits d’ordre physique ainsi que d’ordre psychologique, car les deux aspects se mêlent indissociablement.
Parcourir une vingtaine de kilomètres chaque jour durant plusieurs semaines procure en effet bien-être, souplesse, endurance. Cela oxygène et fortifie le corps. Une marche de cette ampleur apporte par ailleurs sérénité et détente, découvertes et délassement. Cela rafraîchit et repose le mental.

Mais il y a plus. Quand bien même on aurait entrepris un pèlerinage avec le projet de développer ou de recouvrer sa santé physique ou psychologique, il se fait que, petit à petit, à l’insu du pèlerin et sans qu’il l’ait cherché, une autre couche de lui-même, bien plus profonde, a été touchée, quelque chose s’est produit, dirions-nous, au niveau de l’être, à défaut de pouvoir mieux définir cette transformation. Ce seront souvent les proches qui, au retour, diront : il n’est plus tout à fait le même, il y a quelque chose de différent en lui, et c’est indéfinissable.

Il y a des expériences tellement profondes que, partis en touristes, on peut en revenir pèlerins. Ceux-là̀ auront pris conscience que s’ils ont « fait le chemin », c’est aussi, plus substantiellement, le chemin qui les a faits. La coquille Saint-Jacques était en son temps signe que l’homme qui rentrait au pays à l’issue de son périple était un homme nouveau.

Sous tous ces aspects, la méditation est très exactement un pèlerinage. En effet, dans notre pratique de la méditation, nous éprouvons, de même, des bénéfices de bien-être physique et psychologique. Et l’on peut se livrer à la méditation dans cette seule perspective d’en recevoir des bienfaits tangibles pour le corps et pour la tête.
Toutefois, ce ne sont pas ces effets qui motivent les méditants chrétiens que nous sommes. Nous visons les fruits que le pèlerinage-méditation apporte, mais personne ne sait lesquels, quand, comment ou pourquoi ils apparaissent, parce qu’ils ne relèvent pas de la volonté de l’homme. Notre ouverture et notre disponibilité sont confiance et abandon à ce Dieu Père, que nous croyons initiateur et source de Vie. Pour nous, ce pèlerinage vers la vie est aussi pèlerinage de toute une vie. Il n’a pas de terme, car nous savons que nous ne serons achevés qu’en Dieu.

Pèlerin, vient du latin peregrinus, qui signifie « étranger ». Un pèlerin est un expatrié, un exilé. À nouveau, c’est précisément ce qu’est un méditant chrétien, ce pèlerin intérieur qui s’assied chaque jour pour retrouver d’où il vient, ou plutôt de Qui il vient. Un marcheur de l’être qui pratique l’immobilité afin de laisser un Autre le conduire vers ce Royaume qui n’est pas de ce Monde et auquel, pourtant, il se sent appartenir du plus profond de son être, auquel, d’un désir ardent, il souhaite naître.
Il médite afin de se laisser renouveler d’en haut.

Au seuil de cette année nouvelle, je nous souhaite de devenir chaque jour plus profondément pèlerins de ce chemin-là.

Avec et selon les grâces que Dieu voudra bien nous accorder.

Eric
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
JM

avatar

Messages : 126
Localisation : Breviandes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : bien dans sa tete

MessageSujet: Voeux 2014   Jeu 26 Déc 2013 - 9:01

Il est vivant,il est parmi nous.
Allons à sa rencontre le coeur libéré,rempli d'un espoir,d'un souffle nouveau.
Osons la Fraternité,celle qui bousculera ,qui ebranlera nos certitudes .
Fraternellement .
Jean Michel
Revenir en haut Aller en bas
 
Voeux 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affectation Seine-Saint-Denis session 2014
» Conseils pour faire les voeux pour le mouvement intra à Versailles
» CAD2 : Quel est le calendrier de l'affectation pour l'année de stage d'ici septembre 2014 ?
» Circulaire mutations intra-académiques 2014 dans l'académie de Créteil : venez poser vos questions !
» Mutation nouvelle caledonie 2014, qui ?Comment?,Quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Vie de la communauté :: Vie des groupes-
Sauter vers: