Méditation chrétienne

Forum d'échange et de partage autour de la pratique de la méditation chrétienne selon l'enseignement de John Main, osb.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La garde du coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: La garde du coeur   Lun 2 Sep 2013 - 8:37

Bonjour à tous.
Je me sens en ce moment portée à accorder plus d'attention et de vigilance dans mes journées à tout ce qui traverse mon esprit et qui, je m'en rends un peu compte, m'influence bien plus que je ne le voudrais. Par exemple les pensées de jugement sur moi-même ou sur autrui, les pensées négatives en général etc...
J'avais lu il y a longtemps des choses très intéressantes et surtout bien concrètes sur la façon de cultiver l'attention par rapport à ça. Je crois me souvenir qu'il s'agissait, en gros, de simplement apprendre à les voir, en les nommant (mais comment je ne sais plus) sans chercher à les faire disparaitre.
J'ai regardé sur internet mais je ne retrouve plus ce texte, ni l'auteur, je sais que dans certaines traditions on appelle cette pratique la garde du coeur mais il me semble que ça peut s'appeler encore autrement.
Si quelqu'un avait un texte ou deux à me proposer ça m'aiderait beaucoup.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
JM

avatar

Messages : 126
Localisation : Breviandes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : bien dans sa tete

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Mar 5 Nov 2013 - 15:36

Bonjour.
Voila ce que j'ai trouve.
Jean-Baptiste Chautard, L’âme de tout apostolat, Éditions Traditions Monastiques, 2004, pp. 38-39.
Ma vie intérieure sera ce qu’est ma Garde du cœur :
Citation :
Garde ton cœur avant tout, car de lui jaillit la vie (Proverbe 4, 23).
Cette garde du cœur n’est autre chose que la sollicitude habituelle ou du moins fréquente pour préserver tous mes actes, à mesure qu’ils se présentent, de tout ce qui pourrait vicier leur mobile ou leur accomplissement.
Sollicitude calme, aisée, sans contention, mais forte cependant puisque basée sur le recours filial à Dieu.
C’est un travail du cœur et de la volonté plus que de l’esprit, qui doit rester libre pour l’accomplissement de ses devoirs. Loin de gêner l’action, la garde du cœur la perfectionne en la réglant par l’esprit de Dieu et en l’ajustant aux devoirs d’état.
Cet exercice se pratique à toute heure. C’est une vue, par le cœur, des actions présentes et une attention modérée aux diverses parties d’une action à mesure qu’on la fait. C’est l’observation exacte de l’Age quod agis. L’âme comme une sentinelle vigilante exerce sa sollicitude sur tous les mouvements de son cœur, sur tout ce qui se passe dans son intérieurs et extérieurs, pensées, paroles, actions.
La garde du cœur exige un certain recueilllement, elle ne peut se faire par une âme dissipée.
Par la fréquence de cet exercice on en acquiert peu à peu l’habitude.
Où vais-je et à quoi ? Que ferait Jésus ; comment se comporterait-il à ma place ? Que me conseillerait-il ? Que demande-t-il de moi en ce moment ? Telles sont les questions qui viennent spontanément à l’âme avide de vie intérieure.
Pour l’âme qui va à Jésus par Marie, cette garde du cœur revêt un caractère plus facilement affectif encore, et recourir à cette bonne Mère devient comme un besoin incessant pour son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
JM

avatar

Messages : 126
Localisation : Breviandes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : bien dans sa tete

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Mar 5 Nov 2013 - 15:38

Puis celle-ci,qui correspond plus à ton attente.
J'invoquerai Ton Nom, Miséricorde Infinie
La prière du coeur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Citation :
A celui qui est petit, comme un enfant, à celui qui pleure, à celui qui est pauvre, à celui qui est désespéré, au plus grand pécheur, j'enseignerai la prière du coeur et j'invoquerai Ton Nom, Seigneur, Miséricorde Infinie !...
Avec confiance, je me mets devant Toi, mon Dieu, et j'invoque ton Nom. Un moine de l'Église d'Orient écrivait il y a quelques années " L'invocation du Nom de Jésus est à la portée des adorateurs les plus humbles, et pourtant elle introduit aux mystères les plus profonds. Elle s'adapte à toutes les circonstances de temps et de lieu : les travaux des champs, de l'usine, du bureau, du ménage sont compatibles avec elle. "

* J'invoque le Nom de Celui qui me sauve : JESUS

* IL est doux et humble de cœur et cherche des adorateurs au cœur d'enfant.
* Je vais vers Toi mon Dieu et Père, qui accueille en moi son enfant racheté à grand prix par Jésus, ton Fils, sur la croix.
* Porté par le souffle de l'Esprit, avec Marie ma mère, j'avance avec confiance, et je murmure : 
" Seigneur Jésus, Fils du Dieu Vivant, aie pitié de moi, pécheur ! "
* Je suis confiante dans le Seigneur qui nous aime tellement qu'il met son oreille sur notre bouche, avant que sorte notre prière. Avec la petite Thérèse, je sais que " La sainteté n'est pas dans telle ou telle pratique, mais dans une disposition du cœur qui nous rend conscients de notre faiblesse, et confiants jusqu'à l'audace dans la bonté du Père " (sainte Thérèse de Lisieux).
* J'ai mis ma confiance dans le Nom de Jésus, le Nom au-dessus de tout nom : En effet dans le nom de Jésus, il y a la récapitulation du mystère de l'incarnation et du salut :
"Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout, au Nom de Jésus, s'agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame, de Jésus Christ, qu'il est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Philippiens 2, 6-11

Alors, dit le moine d'Orient, " le Nom de Jésus devient une espèce de clé qui ouvre le monde, un instrument d'offrande secrète, une apposition du sceau divin sur tout ce qui existe. L'invocation du Nom de Jésus est une méthode de transfiguration de l'univers ".

Car à l'invocation du Nom très grand de Jésus, le Saint Esprit s'engouffre et ouvre notre âme aux désirs du Père !
Olivier Clément dira " L'invocation facilite la garde du cœur : lorsqu'une pensée, au sens évangélique, affleure au subconscient, il faut, avant quelle ne devienne obsessionnelle, écraser avec le Nom la suggestion démoniaque et transfigurer l'énergie ainsi libérée en la revêtant du même Nom " (Questions sur l'homme, Stock 1972, p. 86).
Car c'est au Nom de Jésus que le malin fuit et libère le coeur de son oppression.

Saint Jean Casien explique bien qu'il faut invoquer le Nom de Jésus au moment où l'on s'endort, pour que la prière pénètre le sommeil. 

Car le Seigneur Seul est notre abri.
Jean Lafrance, prêtre, nous dit que " Tout homme doit, un jour, découvrir qu'il porte en lui un " cœur de prière ", comme le dit si bien André Louf à propos d'un moine " que la prière a tout bonnement saisi et qui l'occupe continuellement. " Aujourd'hui, dit-il, j'ai l'impression que, depuis des années, je portais la prière dans mon cœur, mais je ne le savais pas. Elle était comme une source qu'une pierre recouvrait. À un moment donné, Jésus a ôté la pierre. Alors la source s'est mise à couler et depuis elle coule toujours " (André Louf, Seigneur, apprends-nous à prier, Éd. Foyer Notre-Dame, Bruxelles 1973, p. 31). 
Il faut donc découvrir l'être caché au fond du cœur, selon la belle expression de saint Pierre (1 P 3, 4) parlant de la situation de l'homme nouveau. Saint Bruno parlera du " cœur profond ". (Texte extrait de la prière du cœur)

De fait, le Saint Esprit est toujours louange au Père et au Fils en moi et je ne le savais pas... "Je suis le temple du Saint Esprit"
* La prière du Nom de Jésus, appelée aussi prière du cœur, nous dévoile les profondeurs du Cœur de Jésus par grâce. Il est extrêmement facile de dire avec ses lèvres :
" Seigneur Jésus, Fils du Dieu Vivant, prends pitié de moi, pécheur ! " 
mais cette prière doit sortir de notre cœur pour visiter nos lèvres, afin de redescendre en notre cœur par la Puissance du Saint Esprit. Peu à peu dans la reconnaissance de notre péché et de la grandeur de l'Amour de notre Dieu, mort et ressuscité pour nous, nous sommes lavés et nous pouvons demeurer en Dieu, selon la Parole de Jésus lui-même : ""Demeurez en Moi, comme Moi en vous "
* Le Saint Esprit unifie notre être éclaté par les divisions du péché et la fausse agitation de notre vie. La Présence de Dieu nous purifie, nous sauve et même nous guérit. Là où est le Nom de Dieu, là est la Présence agissante du Nom de Dieu. Notre petite part dans cette prière est seulement attention à l'Etre aimé !... 
Ne restons pas à ce stade de la prière, sans entrer avec un cœur apaisé, dans l'action de grâce et la joie de la Résurrection. Nous verrons à travers les yeux de notre Dieu, nos misères et celles que nous donne le prochain, avec les yeux éblouis de l'Amour qui couvre nos blessures, nos péchés, nos maladies, nos souffrances. Notre blessure perdra son amertume en recevant la douceur du Saint Nom de Dieu. Nous connaîtrons alors vraiment Jésus qui nous dit : 
" JE suis doux et humble de cœur "

* Nous découvrirons l'Esprit Saint " qui intercède en nous en gémissements inexprimables " (Romains 8,26) car nous serons entrés dans la louange incessante de L'Esprit Saint envers le Père et envers le Fils. Notre cœur sera profondément uni à l'Esprit Saint qui nous habite depuis notre baptême et qui ne cesse d'être louange en nous. Car 
" le temple de Dieu est saint, "et ce temple, c'est vous" (1 Co 3,17). 

L'Amour nous habite pour que nous devenions avec Jésus, un enfant de Dieu, un vrai fils du Père, car 
" Tous ceux qui invoqueront le Nom du Seigneur seront sauvés " (Joël 3,5) (Actes 2,21 ; Romains 10,12)
Monique Maury
Citation :
Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la prière du coeur, je conseille le livre de Jean Lafrance à télécharger sur : Jésus.Marie.com[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le hiéromoine Zacharie nous dit :
Le but de la prière est de rendre l'homme capable de vivre dans la présence du Dieu Vivant. Car cette présence est extrêmement bénéfique. Elle est thérapeutique. Elle nous purifie. Elle nous sauve. Son pouvoir consume l'esprit de méchanceté en nous. Il guérit l'intellect et le cœur de l'homme. Il unifie l'être.
Lire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Mer 6 Nov 2013 - 9:01

Oui ! Merci de tout coeur JM c'est tout à fait ce genre de choses que je cherche pour m'encourager dans la direction qui se dessine pour moi : ne pas oublier, veiller , prier en tout temps et par toutes sortes de prières, prendre attention etc....
Merci heureux41 
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
JM

avatar

Messages : 126
Localisation : Breviandes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : bien dans sa tete

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Mer 6 Nov 2013 - 9:34

Prier les uns pour les autres,afin de les soutenir,lorsque la pente est raide,lorsque le tourbillon de la vie s'accélère et qu'il deviendra difficile de poser son sac.
Et bien,avec cette prière courte,nous pouvons à tout instant voulu ,recevoir l'Amour de notre Père,qui ne nous laïcisera pas tomber.
Le chemin de conversion,le chemin de guérison est un chemin de joie,celle d'avoir été sauvé.
Cette joie doit être visible afin d'être partagée,elle est surtout le signe fort de notre engagement.Osons,osons avoir des tronches de Ressuscité.
Alors face à l'adversité,sans hésitation,invoquons le Nom de Jésus.
Que la Paix du Christ te gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume



Messages : 16
Localisation : Sur Terre

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Mer 6 Nov 2013 - 20:11

Effectivement je trouve aussi qu'une courte prière répétée fréquemment et mentalement pendant la journée est une grande aide pour cette garde du cœur.

Quelque part cette prière amène de la lumière dans l'âme, rend plus vigilant, et éclaire les recoins qui demeuraient invisibles avant.

L'avantage aussi c'est que cela peut se pratiquer à n'importe quel moment de la journée et au milieu des activités du quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
myriam

avatar

Messages : 351
Localisation : Vosges

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Sam 9 Nov 2013 - 11:41

JM SZUCS a écrit:
......Cette garde du cœur n’est autre chose que la sollicitude habituelle ou du moins fréquente pour préserver tous mes actes, à mesure qu’ils se présentent, de tout ce qui pourrait vicier leur mobile ou leur accomplissement.
.....

Cet exercice se pratique à toute heure. C’est une vue, par le cœur, des actions présentes et une attention modérée aux diverses parties d’une action à mesure qu’on la fait. C’est l’observation exacte de l’Age quod agis. L’âme comme une sentinelle vigilante exerce sa sollicitude sur tous les mouvements de son cœur, sur tout ce qui se passe dans son intérieurs et extérieurs, pensées, paroles, actions.
La garde du cœur exige un certain recueilllement, elle ne peut se faire par une âme dissipée.
Par la fréquence de cet exercice on en acquiert peu à peu l’habitude.
Guillaume a écrit:
Effectivement je trouve aussi qu'une courte prière répétée fréquemment et mentalement pendant la journée est une grande aide pour cette garde du cœur.

Quelque part cette prière amène de la lumière dans l'âme, rend plus vigilant, et éclaire les recoins qui demeuraient invisibles avant.

L'avantage aussi c'est que cela peut se pratiquer à n'importe quel moment de la journée et au milieu des activités du quotidien.
Oui j'ai l'impression que plus je médite plus je suis appelée tout au long de la journée et même la nuit quand le sommeil est plus léger à me "souvenir" ( j'appelle ça comme ça) . Il semble que plus j'aime le faire, plus j'en ai le désir ou plus j'en ressens le besoin et plus l'Esprit me présente d'occasions et d'aides pour pratiquer ce rappel.  On l'appelle aussi dans certaines traditions le rappel de soi.
En réalité je crois que L'esprit est toujours là et appelle sans cesse...C'est moi qui n'entendais rien, qui n'y étais pas sensible....

Souvent c'est tout simplement le mantra qui commence à se dire mentalement ne serait-ce que quelques secondes, quelques fois c'est une sensation du corps comme par exemple le hasard d'une prise de conscience du rythme de la respiration qui attire mon attention et que je peux utiliser pour me souvenir du mantra.
D'autres fois ce sont des signes extérieurs . Je pense au rouge gorge: quelqu'un m'a dit un jour que le rouge gorge avec sa poitrine écarlate est symbole du Coeur du Christ. Je ne sais pas pourquoi ça c'est imprimé en moi et depuis chaque fois qu'un rouge gorge chante ou se montre à moi je le prend comme un appel à rentrer en moi, à dire le mantra et à rejoindre le coeur....Il faut dire qu'il y a beaucoup d'oiseaux ici, il y a aussi ces pigeons ramiers qui aiment faire claquer leurs ailes avant de faire dans le ciel "le saint esprit" comme on dit .Very Happy 


D'autres fois se sont des signes plutôt négatifs qui attirent mon attention et qui m'incitent à courir intérieurement à mon Dieu,  au Christ, à revenir vers la maison.  Ce sont des perceptions désagréables de stress, d'agitation, des tensions,des pensées mauvaises qui tournent en rond devenant presque obsédantes .Ou bien la vision des souffrances autour de moi ou dans le monde qui m'affectent trop me faisant entrer dans un monde douloureux et sombre d'où il apparait difficile de sortir et encore moins d'espérer.

Même si je n'ai dans ces moments là aucun pouvoir de changer volontairement de niveau de conscience, ni même souvent de retrouver la mémoire de pensées spirituelles il y a en moi maintenant un système d'alarme efficace que j'entends de mieux en mieux .  J'ai  bien du mal  à atteindre une certaine profondeur, et c'est alors la prière du pauvre qui commence, celle que je peux, comme je peux , au mieux un mantra tout pauvre , balbutié et trop superficiellement mental qui se dit par à-coup comme un signal de détresse.

Ce ne sont pas des moments apparemment agréables mais au fond de moi quelqu'un sait que c'est l'oeuvre de la Lumière qui à mesure que je lui fais de la place va éclairer tout ce qui reste d'ombre . heureux41
Revenir en haut Aller en bas
http://foidemauvaiseherbe.over-blog.com/
JM

avatar

Messages : 126
Localisation : Breviandes
Emploi/loisirs : retraite
Humeur : bien dans sa tete

MessageSujet: Re: La garde du coeur   Sam 9 Nov 2013 - 12:36

La Prière du Cœur nous permet aussi de se rendre compte de nos faiblesses,et surtout de tout ce chemin de conversion que nous allons devoir parcourir.Il ne nous est plus possible alors de rester sagement assis,à regarder les trains passer.Invitation à la transformation,Seigneur ,change mon cœur de pierre en un cœur de chair.
"Il ne suffit pas de me reconnaître pêcheur,ni de confesser mon pêche:il y a tout un travail à faire dans m'a vie.Reconnaître ce qui l'encombre,faisant obstacle au Seigneur.Voir s'il n'y aurait de ravin à combler,un grand vide spirituel empêchant le Seigneur de me rejoindre?Réinstaller la prière au cœur de ma vie,passerelle entre Dieu et moi.N'y aurait-il pas aussi quelques passages tortueux dans ma vie?Ne vivons pas prisonnier du passe: comprenons bien tout ce que l'amour de Dieu veut faire pour son peuple.Mais il ne fera pas notre bonheur" malgré nous":Il ne le fera qu'avec nous!Nous avons l'habitude de toujours remarquer ce qui ne va pas.Apprenons à reconnaître le travail de la grâce autour de nous,et à nous en émerveiller.Qu'est ce qui est vraiment important pour nous dans la vie?"Le plus important" à t il bien "la première place".Est ce que nous ne donnons pas plus de place qu'il n'en faut à des"bêtises"?
Dieu,dans sa tendresse,veut poursuivre son travail en nous,aidons-le!
Aujourd'hui l'Evangile du jour nous raconte comment Jésus s'y prend pour que nous prenions conscience qu'il est le Temple divin.
Il est dans chaque individu que je croise,que je rencontre,que je méprise parfois,pardon Seigneur,c'est à toi que je fais mal.

La Prière du Cœur va doucement nous transformer,nous purifier,nous convertir.
Chemin de liberté,enfin retrouvée ,elle va devenir au fil de temps,une source inépuisable,mais aussi un temple ou il fait bon se reposer.
Que Dieu vous bénisse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La garde du coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
La garde du coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde ton coeur tourné vers Moi, tu y trouveras Paix, Joie et Amour
» Etes vous membre de la Garde d'honneur du Sacré Coeur?
» Garde d'Honneur du Sacré Coeur de Jésus
» Garde-moi un coeur d'enfant
» Prière à Notre Dame de la Garde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Méditation chrétienne  :: Vie spirituelle :: Doutes et questions-
Sauter vers: